1er janvier 2015

 SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Aujourd’hui nous recevons un immense cadeau du Papa, un  magnifique cadeau bien ficelé de 365 jours. Il faut le dénouer jour après jour. Dans ce paquet,  il nous donne tout ce qu’il faut. Il veut que l’on puisse vivre ce que Jésus et Marie ont vécu.
D’abord la confiance en Celui qui nous donne ce cadeau. Un enfant , il se laisse faire.  Il a confiance en son papa et sa maman .  Il se laisse emmailloter. Il reçoit la nourriture que son papa et sa maman lui donnent.

Ensuite un abandon. L’ange vient de la part de Dieu. Nous souvent, on déchire l’emballage et la ficelle.  Le démon casse tout. Il ne faut  pas couper la ficelle, car ce cadeau est le signe de la tendresse de Dieu.

Troisièmement, il s’agit d’être tout petit dans les bras de sa maman.

Je vous souhaite d’ouvrir ce paquet comme Dieu voudra : « Non ma volonté mais la volonté de Dieu en tenant la main de Maman Marie. Voilà ce que Marie nous donne : faire confiance et être  abandonné à notre Papa du ciel tout en restant tout petit.

Avant de nous émerveiller sur cette fête de Marie Mère de Dieu, nous tenons à vous souhaiter à tous et à chacun une excellente année. Qu’elle soit pour vos cœurs une année de Paix, de joie profonde et de grande espérance. Nous vous souhaitons une bonne santé à vous et à tous ceux que vous portez dans votre cœur.

Nous continuons avec nos amis de Besançon, de Savoie et de Grenoble à motiver profondément les deux associations : « Un PAS avec les Frères Jaccard » et « Frères Jaccard en visitation ».

Nous tenons aussi et surtout par vous dire un très grand Merci, à vous qui avez renouvelé vos cotisations, qui nous aidez à diffuser nos livres et nos témoignages de mission à travers nos DVD.

Merci aussi d’avoir répondu et de continuer à répondre très généreusement pour soutenir  nos projets en Colombie, à Gaza et en Irak. Vos dons pour les réfugiés en Irak ont pu servir pour vêtir avec des manteaux chauds les dizaines de milliers d’enfants qui sont sous les tentes. A son dernier voyage tout récent, Monseigneur Philippe BARBARIN , Cardinal de Lyon nous a exprimé son désarroi devant tant de souffrance et de haine et de méchanceté. Nous sommes bien décidés à continuer de les aider par l’intermédiaire des Sœurs de Bethléem qui connaissent bien la situation à Gaza et par « fraternité en Irak » car le nombre de réfugiés continue d’augmenter de manière inquiétante.

Mais n’oublions pas les Sœurs adoratrices de Colombie et d’Equateur qui font un merveilleux travail auprès des mamans et des enfants vivant à Bogota, Quito, Guayaquil.
Nous restons toujours en contact d’amitié avec Sœur Esther et le Sœurs adoratrices.

A l’occasion de la grande fête de la Maternité divine, nous tenons à vous redire notre joie et celle de beaucoup de nos amis, qui ont la certitude d’être les enfants préférés d’une Maman qui a porté en Elle et mis au monde Jésus. Cette certitude de foi a été proclamée en 431 à Ephèse (Turquie) par un  Concile qui réunissait  tous les Evêques du bassin méditerranéen.

Plus nous vivons avec notre « Bien-Aimé et Seigneur Jésus », plus la présence  personnelle, vivante et amoureuse de Marie emplit notre prière, notre cœur et notre amour. Elle nous permet d’être missionnaire comme elle, d’aller à la suite de Jésus de la crèche à la Croix en vivant l’Eucharistie, en contemplant Jésus Hostie le chapelet à la main les yeux fixés sur l’Evangile.

Nous vous informerons au fur et à mesure de ce que nous préparons comme activité du PAS en cette année nouvelle.

Prochainement un film sur la mission d’amour de nos vies est presque terminé et évoque les merveilles que le Seigneur a fait dans nos vies.

Les 24 et 25 janvier 2015, le Père Grégoire PLUS, qui a eu le prix d’Avignon  pour un spectacle avec des textes de Christian Bobin, nous aidera à encore aider nos frères irakiens.
Rendez-vous à la maison diocésaine de Chambéry le samedi 24 janvier 2015 à 16h30 et à la salle polyvalente de Pugny Chatenod le dimanche 25 janvier 2015 à 16h30.

Le jeudi 26 mars 2015 à 20 heures, à Chambéry à l’Eglise du Sacré-Cœur, Fabrice Hadjaj Directeur du centre Philantropos à Fribourg  et qui est un des plus grands penseurs de ce siècle, nous  offre une soirée sur la famille chrétienne.

Nous vous gardons très précieusement tous dans notre cœur avec nos trois bien aimés Jésus, Marie, Joseph.

Nous vous Aimons et vous bénissons dans le cœur de Maman Marie.

                                                                                                                                                                                                               Frères Pierre et Raymond Jaccard