Traffic sur le site

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 241
  • Last 7 days: 6 624
  • Last 30 days: 27 446
  • Online now: 8

L’Association « Un P.A.S. avec les frères Jaccard vient de recevoir des nouvelles fraîches de la Centrafrique à travers le père Guy-Alain.
C’est ainsi qu’il nous envoie un récit accablant de la situation de la Sous préfecture de Markounda:

« Merci de tout cœur mon cher Père. Votre message me touche et console beaucoup. Ce message m’est venu comme le message de l’Annonciation. Effectivement, la situation est très préoccupante avec les russes qui tuent les civils comme des animaux, qui pillent les pauvres et violent les femmes d’une façon dramatique. J’ai présentement chez moi en l’église environ 3856 déplacés depuis 5 jours. Vous aurez les photos à la prochaine connexion. C’est grâce aux médicaments fournis par l’association UN PAS qui est entrain de sauver des centaines des enfants et femmes. Les autres centres sont fermés. Merci et nous avons toujours besoin de vos prières. Union de prière. Père Guy Alain. »

aux amis du P.a.s.
Lettre de Carême 2021

Chers amis, connaissez-vous le proverbe burkinabé : « Là où il y a la maman, il y a la farine ». On ne manque de rien !

Beaucoup de personnes nous demandent de remplacer la « maman » parce qu’ils ont faim ou n’ont pas de travail, parce qu’ils vivent dans la rue sur des tas d’ordure ou dans des égouts. Alors
demandons-nous : « Qu’est-ce que je fais pour mon frère qui vit cette situation d’extrême pauvreté dans la solitude et le rejet ? ». Pendant ce carême, nous avons la possibilité de LETTrE répondre à cette question que Jésus nous pose.

Nous sommes toujours très touchés de votre générosité et de vos messages pleins d’encouragement.

Le PAS est essentiellement un chemin de prière, d‘espérance, de charité et de service. N’oublions pas que nous avons de la farine en surplus. Accepterions-nous de la partager comme la pauvre veuve de Sarepta qui a tout donné au prophète et a reçu le centuple…d’une jarre qui ne s’épuise pas.
Avez-vous déjà pensé à la différence entre un toit, un gâteau et un cœur ?
- Ouvrir sa maison ne change pas le toit.
- Partager le gâteau ? Il diminue…
- Mais quand tu partages ton amour, ton cœur, il augmente.

Sachez que vos deux frères Pierre et Raymond et toute l’équipe du PAS sont tous avec vous pour apporter de la farine….

Lettre du père Raymond Jaccard

LEs ProJETs QuE Vous souTENEZ


MaRkounda : Cette année, on a dû prendre en charge quelques-uns des programmes d’une autre association, notamment le Centre de Santé du père Guy-Alain. Un financement pour le fonctionnement du programme pour sortir les enfants soldats sera aussi à notre charge.

CaMBodGe : Les enfants du Père Jean au Cambodge souhaitent construire un centre de santé qui portera de bienfaits à toute la population environnante. Car, ce sont déjà eux-mêmes qui prennent soin de toutes les malades autour de leur demeure.

Rwanda : Construction d’une salle d’atelier pour l’école de Gisagara, afin que les élèves (enfants de la rue) ne restent pas trop longtemps soumis aux intempéries. Car ils ont été récemment visités par le WDA (Workforce Development Authority) pour voir si tous les établissements scolaires remplissaient les conditions exigées. On leur a donné un avertissement car ils n’avaient pas d’atelier. Sans notre aide l’école aurait été fermée !

LiBan : Il n’y a plus d’argent, plus de travail et il est très difficile d’avoir un peu d’argent auprès des banques.
Les gens ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins. L’ermitage de la Laure Abana fait tout ce qu’elle peut pour aider ces familles dans la difficulté. Mais les récoltes de leur jardin ne suffisent pas à aider tout le monde et n’apportent pas tout ce dont les familles ont besoin…


Oui, je parTiCipe à l’Oeuvre des Frères jaCCard 2021:
… à l’ordre de :

Association Un PAS avec les Frères Jaccard
790 route des Corbières 73100 Pugny-Châtenod

IBAN : FR76 1027 8088 9500 0207 8540 168 BIC : CMCIFR2A
SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS RECEVOIR UN REÇU FISCAL, COCHEZ CETTE CASE
N’oubliez pas de regarder notre site : http://www.freresjaccard.org/


C’est l’Amour qui va nous unifier et nous rendre Un dans le Cœur de Dieu, Lui qui veut rassembler son troupeau pour ne faire qu’Un, jusqu’à aller chercher la brebis perdue dans les épines et la ramener tout joyeux à la bergerie.

Nos souffrances et nos joies sont des qualités pour faire l’Unité dans l’Amour.

Partons de nos ressemblances pour nous rassembler comme ne cesse de nous y appeler le Pape François.

Souvenons nous comme il a évoqué les trois œcuménismes:

l’œcuménisme du sang dans la persécution,
l’œcuménisme du pauvre dans le service
et l’œcuménisme de la mission pour l’annonce de l’Evangile.

Lors de la mission des frères au Yemen du Nord, pour que tous les malades puissent être soignés, ils ont rassemblé un anesthésiste russe, deux infirmières indiennes, deux infirmières yémenites et deux médecins français. Après cette journée intense en sortant de la salle d’opération, le médecin russe s’est écrié : « Çà alors, on a pu travailler ensemble avec nos idées différentes ».

C’est le service qui nous rassemble .

Partis plusieurs fois opérer avec un ami médecin retraité et protestant , il leur dit à la fin de cette mission : « Vous m’avez redonné mes 20 ans ».

Une des grandes qualités qui nous conduit l’unité, c’est l’humilité qui nous vient de Marie. Elle nous conduit jusqu’à la Croix. Et là, nous ne pouvons plus juger les personnes que nous rencontrons ou nous enfermer dans nos idées ou traditions.

JESUS nous a demandé une seule chose:
« Aimez vous les uns les autres comme Je vous ai Aimés ».
Aimez vous bien entre vous. Si besoin, demandez pardon. Le pardon est plus fort que l’amour.

Seul JESUS peut nous donner son Cœur et transformer le nôtre dans le Sien qui s’est fait une miette d’amour pour nous donner la vie éternelle.

N’oublions pas que lorsque nous verrons JESUS, il nous posera une seule question :

Qu’est ce que tu as fait pour mes frères ?
J’étais malade et tu es venu me soigner

J’étais seul et tu es venu me visiter.

Aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin de lire et relire cet Evangile pour que cet appel de JESUS entre dans notre vie de tous les jours.
L’unité est d’abord une rencontre avec nos frères qui sont dans le besoin ,dans la charité pour leur manifester la tendresse de Dieu et sa miséricorde.

Nos cœurs seront unis à celui de JESUS lorsque nous nous demanderons : « Qu’est ce que je peux faire pour mes frères?

Je ne peux pas aimer Dieu si je n’aime pas mes frères. »

Unissons nos voix pour supplier le Seigneur de nous accorder le don de l’unité et les chemins pour la réaliser.

Nous vous invitons à chanter :

« Donne ta main, donne ta joie

Ne reste pas tout seul

Sur les chemins au fond des bois

On a besoin de toi »

Nouvelles du Carmel de Bangui n ° 29, 7 janvier 2021

« Ils briseront leurs épées et en feront des charrues … ils n’apprendront plus l’art de la guerre ». Lorsque le prophète Isaïe avait annoncé cette radicale reconversion industrielle d’après-guerre, qui apporterait enfin la paix à Jérusalem, peut-être n’avait-il pas imaginé que ses paroles annonceraient un jour, en un certain sens, une lueur d’espoir et un rêve pour la ville de Bangui et pour toute la Centrafrique.

La Centrafrique traverse à nouveau des jours difficiles. Ces dernières semaines, plusieurs groupes rebelles ont semé la peur dans de nombreuses villes, avec l’objectif de déstabiliser le pays, d’empêcher les élections et probablement d’atteindre la capitale pour tenter un nouveau coup d’état. Des pillages de bâtiments publics et des affrontements armés, qui ont éclaté partout comme des feux de brousse, nous ont ramenés à la case départ, c’est-à-dire à la guerre qui commença en 2013 et dont – nous le savions bien – nous n’étions pas totalement sortis. Des milices armées qui étaient autrefois ennemies – la Séléka et les Anti-balaka – se sont même alliées pour arriver au pouvoir. Pour le moment, il n’y a pas beaucoup de victimes et l’élément confessionnel, qui avait précédemment caractérisé le conflit, est heureusement absent. C’est, beaucoup plus simplement, une lutte pour le pouvoir qui a trouvé, comme facteur déclencheur, l’exclusion, parmi les candidats à la présidentielle, de l’ancien chef de l’état François Bozizé (sur qui repose un mandat d’arrêt international), qui avait pris le pouvoir en 2003 par un coup d’état et avait été détrôné à son tour, dix ans plus tard, par un autre coup d’état. Si la situation ne s’est pas aggravée, c’est uniquement grâce au contingent envoyé par l’ONU pour maintenir la paix et grâce à la présence d’autres soldats étrangers, parmi lesquels les Russes et les Rwandais.

Comme on pouvait le prévoir, les élections du 27 décembre ont été très perturbées et rendues incertaines jusqu’à la dernière minute. Effectivement, dans de nombreuses villes et villages, il n’a pas été possible de voter, soit parce que le matériel électoral n’était pas arrivé, soit parce que les électeurs ont été menacés et, par peur, ont préféré ne pas se rendre aux bureaux de vote. Dans certains cas, les rebelles ont même pris possession des urnes et les ont brûlées. Le président sortant, Faustin Archange Touadera, a été réélu, mais le résultat sera certainement contesté. Il est triste de constater qu’une période sombre s’ouvre devant nous et qu’elle ne se résoudra ni facilement ni rapidement. Continuer la lecture

Quel cadeau nous fait le Seigneur !
Chaque année nous recevons de lui un nouveau temps que notre Papa donne gratuitement à ses enfants.

Ne cherchons pas à savoir à ce que seront ces 365 jours, personne ne le sait, tout dépend de sa Providence, car c’est Lui qui mène le monde qu’Il a créé et qu’Il crée encore.

L’essentiel pour nous c’est d’accueillir chaque jour de LUI, car tout dépend de son Amour.

Cette année 2020, nous avons constaté que nous ne pouvions rien prévoir.
Dieu pourtant reste libre parce qu’il est Amour.

Il nous reste maintenant à lui demander tout ce dont nous avons besoin pour faire sa volonté.

Quel est le désir de Dieu ? Que son nom de Papa soit sanctifié, que son Règne d’Amour soit établi entre nous, et que nous en vivions dans la foi d’espérance et d’amour.

Si le Seigneur Jésus nous a donné cette prière, elle n’est pas irréalisable, car Lui est le Maître de tout.
Tout lui est possible.

Je vous souhaite de prier de tout votre cœur. Pour réaliser sa volonté, nous ne sommes pas seuls, le Papa prie avec nous, car seuls nous ne pouvons rien faire.

Pensez à ce qu’a fait Marie quand l’ange lui a demandé d’être la Mère de Dieu. Elle a seulement dit
« comment cela va-t-il se faire ? »

Il reste un moment de liberté dans nos cœurs pour accomplir cette volonté.
Nous aussi, n’hésitons pas à toujours poser cette unique question :
Comment ta volonté va-t-elle se réaliser ?
C’est sûr qu’Il nous écoutera.

Ecoutons Le dans nos prières. La prière, c’est un lien d’Amour entre notre Papa du Ciel et nous ses enfants.

Vous recevrez beaucoup de réponses très profondes qui vous émerveilleront.

Je vous aiderais toujours dans ma prière avec Père PIERRE, car tous les matins, il vient me réveiller pour prier le rosaire.

Ne pensez-vous pas que c’est merveilleux ?
Essayez et vous verrez que cela réussit bien.

Je vous embrasse.
Père Raymond Marie JACCARD

Vous êtes nombreux, très certainement à vouloir connaître le petit Robert ce jeune lépreux de 17 ans qui a été entraîné au ciel par Jésus en croix et la petite Thérèse.

Connaître sa vie, nous transforme.
Nous avons tellement de souffrance et des intentions de prière à lui confier.
Il nous exaucera.
Nous ne pouvons pas aller sur sa tombe qui est à la léproserie de la DiBamba au Cameroun dans le diocèse de Douala
Mais il est déjà présent en nous par la Vierge Marie.

N’hésitez pas à aller sur le nouveau site Robertnaoussi.org
Et vous vous arrêtez sur les témoignages

Si vous êtes heureux de connaître le petit Robert,
Partagez votre découverte avec d’autres : avec des malades, des familles en difficultés, des jeunes …

Qui n’a pas sa croix à porter?
Celle de Robert a été de taille pour un jeune de 17 ans, mais il l’a offerte pour tous les jeunes de sa génération.

Mgr Kleda soutenu par son Presbytérium nous a annoncé son désir de travailler à la cause de béatification du petit Robert. Cette bonne nouvelle est arrivée le jour même de l’anniversaire de la mort de Robert fête aussi de la petite Thérèse le 1er octobre 2020.
Père Raymond Jaccard

Chers AMIS DU PAS,

En vivant notre aujourd’hui, après cette pandémie, nous avons un mot à la bouche « P A R T A G E R ».
Nous avons peut-être fait des provisions cependant, partageons pour aller plus profond dans notre découverte du partage.
Le Père a partagé sa joie, sa bonté, son amour avec toute l’humanité qui était partie dans le décor.
Et inlassablement, Il est venu chercher les hommes pour redresser l’humanité.
L’homme ne veut penser qu’à soi et se séparer de l’Amour qui le fait vivre. Il a été pris par l’égoïsme. Cela nous tient vraiment « aux tripes ».
Comment sortir de cette situation ?
Dieu vit le même problème que nous parce qu’Il le vit avec nous. Il ne peut pas nous laisser tomber. Il prendra notre condition d’homme et apprendra ce qu’est l’Amour du Papa. Il retrouve la même opposition qu’il y a dans tous les hommes « Et moi ? Et moi ? »
Nous ne pouvons pas résoudre ce problème là. Il est immense. Si chacun cherche une solution à ce « et moi ? Et moi ? » nous ne nous en sortirons jamais.

Alors que faire ?

Ecouter l’Amour du Papa qui est transmis par JESUS.
Apprendre à connaître le Papa par son Fils est déjà une solution.
Dieu ne va pas éliminer le mal. Il en souffre mais il va remplacer « Et moi ? » par « Et nous ? »
JESUS aussi a la même humanité que nous mais son esprit est très différent. Il ne pense qu’à l’Amour. Il nous dira plus tard : « Je vous donne un commandement : « Aimez vous comme Je vous Aime »
Il nous redit souvent « Je ne suis pas venu pour vous condamner mais pour vous sauver ». Et avec cette puissance d’Amour qu’il a pour chacun de nous, il peut nous dire maintenant : « Ce que vous avez fait au plus petit, c’est à Moi que vous l’avez fait ».
Ce que je vous commande, c’est de vous Aimer les uns les autres comme Je vous Aime pour que vous ne fassiez plus qu’Un.
J’étais malade, vous m’avez soigné. Vous m’avez donné à manger ;
Je n’avais pas d’habit, je ne savais pas où loger vous vous êtes occupés de moi. Ce que vous avez fait au plus petit des miens , c ‘est à Moi que vous l’avez fait ;
Voilà la solution ne faire qu’un avec JESUS et le laisser agir avec son amour.
Mes chers amis du P.A.S., vous savez que vous pouvez compter sur ma prière. Je vous confie tous à Maman Marie, qui vous bénit:
Père Raymond-Marie


LE PARDON

N’as-tu jamais eu un différend avec ton frère ?
Que fais-tu ?
Le regrettes-tu ?
Vas-tu le trouver pour t’arranger avec lui ?
Quelle est la solution qui te paraît la plus valable : refaire la paix ou montrer les griffes ?

Cette situation peut durer longtemps même toute une vie.
Combien de familles sont divisées ! Et ton âme en est malade…
Et on reste sur cette situation jusqu’à la mort.

À ce moment crucial Jésus te demandera :
Est-ce que tu m’as aimé ?
Qu’as-tu fait de ton frère ?
Lui as-tu pardonné ?
On n’aura pas de réponse et il n’y aura plus qu’à recevoir la miséricorde de Dieu qui te mettra dans la paix.

Et pendant que tu es encore vaillant et qui essayes de faire la paix dans ton cœur il y a une source qui jaillit, qui s’appelle pardon.
Viens voir cette source qui te permet d’aller au-delà de ta peine, de ton jugement et de ta critique un peu limitée et qui brise l’unité.

Qui a brisé l’unité de ta vie ? tout malentendu peut trouver une solution qu’est-ce qu’en pense Jésus ?

On vient de le mettre en croix. Les juifs et les grands prêtres l’ont mis en croix et condamné à mort Dieu, parce qu’il ne voulait pas reconnaître Dieu comme père.
Jésus ne s’est pas vengé mais il s’est laissé conduire par obéissance à la croix par le papa.
Et en arrivant, la première prière qu’il a dit sur la Croix : « Papa, Papa ! Pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font… Ils ne savent pas comment on les aime. »

Ce pardon ne nous appartient pas, il appartient à notre papa. Alors essayons de voir comment articuler notre vie et ses difficultés avec ce pardon.
Le pardon est un don par-dessus tout.
Je reconnais mes fautes, mes difficultés, mon caractère je me reconnais coupable.
Et je demande à mon frère et à mes adversaires qu’il me fasse un don par-dessus notre incompréhension.
Par-dessus le mal que l’on s’est fait mutuellement.

Cela s’appelle pardon : Don par-dessus. Et on ne revient plus sur ce pardon.

Notre difficulté ce que l’on dit souvent « je te pardonne… » Mais je n’oublie pas.
Ce n’est pas du pardon, c’est de l’arrangement humain. C’est de la façade. C’est par intérêt qu’on le fait. Il n’y a pas de pardon total.

Mais quand je dis à mon frère je te pardonne, je viens chercher ce pardon dans le cœur de mon papa du Ciel. Comme Jésus. Et avec lui, je peux créer de nouveaux liens sans penser à ce qui s’est passé entre nous.

Vous voyez que le pardon est d’abord une récréation. On est refait à neuf. Ce n’est plus nous qui vivons, mais on se retrouve au début de la création pour une vie nouvelle, par le sacrement de Jésus, par le sens et l’eau de Jésus sur la croix.

On est identifié à Jésus dans la prière qu’il adresse au père et que nous nous donnons à l’un et à l’autre, que nous recevons dans le sacrement de la confession.

Nous ne gardons pas dans notre cœur un ressentiment quelconque, Jésus nous a donné toute sa miséricorde pour que nous repartions à neuf et non pas vers un sentiment de vengeance.
Fais confiance à notre papa du Ciel qui nous pardonne et il a même pris notre place à la croix pour que nous soyons délivrés du démon, qui voulait notre mort.

Maintenant nous pouvons aller près de Jésus et lui dire : « j’ai tellement faim de toi, tu es tellement bon. »
Père Raymond Jaccard

Une messe pas comme les autres

Une messe pas comme les autres.

Une messe entourée de tes apôtres.

La lumière jaillit dans tous les coins

Et ta prière d’amour nous rejoint.

Une messe pas comme les autres.

C’est encore le jour de ta naissance

Que nous célébrons avec Jésus,

Que nous fêtons avec reconnaissance

Et vous êtes tous les bienvenus !

Une messe pas comme les autres.

Car nous allons entrer en communion

Avec l’Esprit-Saint et maman Marie.

Nous allons former cette belle union

Dans le mystère de l’eucharistie.

Une messe pas comme les autres.

Car aujourd’hui, c’est ton anniversaire,

À toi, Raymond, notre petit frère.

Une messe entourée de tes apôtres.

Pugny-Châtenod le 24 octobre 2020

Bonjour mes amis, voici l’aperçu de notre clé USB, magnifiquement gravé avec les voix des amis et bien sur du Père Raymond, avec des enseignements inoubliables.

Excellent support pour enfants et adultes du catéchuménat,  écrivez nous pour plus de renseignements.

COFFRET CD OU CLÉ USB

Textes du Père Raymond Jaccard

Enregistrement Thibaud Guichardan

Durée : 3h45

Le Père Raymond Jaccard avec la prière des enfants te propose une thérapie pour fortifier ton âme :

-Le chapelet : Donne la main à MAMAN MARIE pour suivre Jésus dans le rosaire.

-L’Évangile : Il te parle. Ecoute-Le !

-L’Adoration : Il est là. Adore-Le !