Dans la montagne, ce n’est pas la même vue qu’en vallée. 

Surtout quand sur cette montagne il y a un foyer de Charité fondé par Marthe Robin à la Flatière.

Pendant une semaine avec Caroline ma nièce, nous avons vécu la semaine sainte comme des pauvres qui ont besoin d’apprendre par la souffrance de Jésus et son Amour miséricordieux.

Marie est toujours présente dans son humilité et sa joie du Magnificat. Mais elle vit encore plus avec nous dans la compassion et la miséricorde qui l’unissent à Jésus sur la Croix. 

Avec Marie, nous nous trouvons comme des petits enfants dans ses bras, ce qui nous aide à dire à Jésus « Comme tu es bon Jésus de nous avoir sauvé du péché et de nous avoir donné ta tendresse infinie ! ». C’est la tendresse que ton papa t’a donnée pour nous et pour tous les hommes sans exception.

Heureusement que nous pouvons te retrouver dans l’adoration tous les jours. C’est là que tu es présent sur la terre comme au ciel.

Que cette Pâque nous ouvre enfin :

- dans le « OUI » de Marie prononcé à l’annonciation

- dans le « OUI » de Jésus à la Croix « Père pardonne leur… Ils ne savent pas qu’on les aime » 

pour qu’enfin nous soyons tous unis en Jésus et Marie pour ne faire qu’un dans la Sainte Trinité et nous aimer tous les uns les autres !

Père Raymond Marie Jaccard.