François et les trois frères Jaccard

Un dentiste qui devient prêtre

A la fin de notre cinquième mission au Vietnam, à la léproserie de Saigon, le dentiste qui soigne les lépreux nous fait une confidence: «J’aimerais être prêtre. Je suis en contact avec plusieurs séminaristes qui n’ont pas encore l’autorisation par le gouvernement d’entrer au séminaire ».

Nous lui proposons de venir en France et, si notre ami le supérieur du Séminaire d’Ars est d’accord, il pourra faire ses études à Ars. Mais évidemment, il lui faut un visa.

Plusieurs fois, il fera les démarches pour l’obtention de son visa qui lui sera toujours refusé. Mais providentiellement, il redemandera son visa et, à sa grande surprise, le Secrétaire français du Consulat lui demandera pourquoi il veut se rendre en France. Il lui dira la vérité: « Je veux aller au Séminaire d’Ars pour me préparer à être prêtre ». A sa grande surprise, le secrétaire lui dit : « J’ai passé quelques années dans ce séminaire, je l’ai quitté parce que ce n’était pas ma vocation ». Notre ami dentiste a eu son visa et il a pu entrer au Séminaire d’Ars.

Il est rentré dans son pays après ses études et il a été ordonné prêtre au Vietnam par son Evêque vietnamien. Aujourd’hui, il est curé d’une paroisse importante et en même temps, il dirige avec des collaborateurs des Centres de Santé dans son diocèse.

Cet ami dentiste a lui-même un ami médecin qui est bouddhiste. Lui aussi, après sa conversion, se rendra en France et entrera dans la Communauté des Pères Lazaristes.