Découverte de l’Evangile du 2ème DIMANCHE de l’AVENT ANNEE C.

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,1-6.

L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode étant alors au pouvoir en Galilée, son frère Philippe dans le pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias en Abilène,les grands prêtres étant Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie.Il parcourut toute la région du Jourdain, en proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés,comme il est écrit dans le livre des oracles d’Isaïe, le prophète :« Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis;et tout être vivant verra le salut de Dieu. »

La venue du Messie est incarnée dans le monde tel qu’il est : Israël est occupé par les Romains qui n’ont rien à voir avec les juifs et pourtant les juifs se serviront d’eux pour mettre à mort Jésus.

Jean-Baptiste présente un baptême de conversion et de rémission des péchés.

Il n’a d’autre ressource que sa foi pour faire changer la mentalité du peuple juif.

 Au peuple qui demande : »Que devons-nous faire ? »  il répond :

- à la foule : le partage avec les plus pauvres : la charité.

- aux publicains : la justice,

- aux soldats : la vérité, la justice.

 

Jésus vient à Jean pour être baptisé. Il se plonge dans l’eau sale du Jourdain pour être immergé dans le péché. En remontant de l’eau, le ciel se déchire et l’Esprit-Saint descend comme une colombe et la voix du Père se fait entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui je me complais ».

Le baptême de Jésus est l’œuvre du Père et de l’Esprit-Saint, comme pour Marie lors de l’Annonciation et de la Croix.

En effet, l’Esprit-Saint descend sur Marie avec la force de son Amour et Il la couvre de sa Miséricorde pour que le Démon ne connaisse pas le mystère de l’incarnation.

Marie reçoit déjà ce que Jésus va nous donner à la Croix lorsque la lance transperce son cœur. Dans ce transpercement l’œuvre du Démon est anéanti. Il croit qu’il a tué Jésus mais du Cœur de Jésus jaillissent l’Eau et le Sang qui sont la manifestation d’un cœur vivant.

Marie en est complètement immergée (baptisée), car Jésus avant de mourir a enfanté sa Maman en lui confiant saint Jean et à travers saint Jean tous les hommes, toute l’humanité. Elle est Mère en accueillant dans son cœur l’Eau et le Sang car le sang et l’eau sont nécessaires pour donner la vie et l’amour à un enfant.

Le baptême de Jésus est donc celui que nous recevons avec l’eau jaillissant en vie éternelle dont parle Jésus à la Samaritaine  et lors de la fête des Tentes où l’Esprit-Saint réalise ce que Jésus dit à la Samaritaine : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi ! qu’il boive celui qui croit en moi. Comme dit l’Ecriture ‘des fleuves d’Eau vive jailliront de son sein’.

Cette Eau jaillissante représente la vie du Père qui nous recrée par le baptême et le Sang représente la Puissance de l’Esprit-Saint. Le Père nous envoie son Amour comme Il l’a fait pour Marie à l’Annonciation.

Il fallait que Jean-Baptiste immerge Jésus dans l’eau très sale du Jourdain pour que ne comprenions que Jésus à la Croix nous plongerait dans l’Eucharistie et dans les Sacrement, pour nous re-faire à neuf   : Aimer en toute confiance et obéir inconditionnellement à sa Parole comme l’a fait Marie.