Traffic sur le site

Pages

Pages|Hits |Unique

  • Last 24 hours: 1 339
  • Last 7 days: 8 497
  • Last 30 days: 32 116
  • Online now: 2

Archives mensuelles : septembre 2021

Le matin du 19 Août, l’hôpital d’Aix-les-Bains où est hospitalisé le père Raymond, nous prévient de venir car sa santé se dégrade.
Le père Guy-Alain, prêtre de Centrafrique, Sœur Massabielle et Sœur Odilia partons à l’hôpital.
Nous trouvons le père un peu endormi. Monica nous rejoindra plus tard.
Mais il se réveille et nous retrouvons notre père Raymond plein de vie, heureux de nous voir.
Il nous parle beaucoup. Nous recueillons ses paroles comme le testament de son coeur pendant 2h1/2.
Il sourit, rit, chante et s’émerveille de l’Amour de Dieu.

«Laissez-vous piloter par l’Amour »
«Laissez-vous aimer par l’Amour, Il est merveilleux »
Il chante avec nous : « L’Amour de Dieu est si merveilleux, pom, pom, pom… »
« Laissez-vous aimer par le Papa, l’Esprit-Saint, Marie. »
« Partagez! »
« L’Amour est le partage »
« J’aime bien la petite Thérèse. Elle nous attendra au ciel. Avec le petit Robert »
« Marie vient. Si c’est pas par la porte, c’est par la fenêtre »
« La Vierge dit au Démon : ‘pars ailleurs’. Marie est tout »

Quand on lui dit : « Père, le plus beau est devant »
Il répond :
« Non !!! Pendant »

« Le dernier mot que Jésus a dit à la Croix : ‘Maman.’ Oh ! c’est beau !  »
« Elle a tout reçu Maman ! »
« C’est l’Esprit Saint qui grandit et qui fait grandir par Elle. Ah ! C’est trop beau çà… »

« Le Père donne »
« Jésus se donne »
« Et l’Esprit-Saint par-donne. »
« Marie par-donne. »
« C’est beau tout ça ..  »

« Il faut toujours faire connaître l’Evangile, mais simplement. »
« L’Esprit-Saint, l’Evangile. »
« Aussi dans les psaumes, c’est beau ! »
« Il faut travailler avec l’Esprit Saint et Marie. »
« Faites des cercles de bible. C’est un échange d’Amour. »

« Jésus dit à ses Apôtres : ‘Venez vous reposer un peu’. »
« Jésus se pose en eux »
« Se repose en eux. »
« Il se pose en nous.  »
 » ‘Je vous aime tellement’ »

« Marie , Elle est tout!
‘Père, comment est-ce que je pourrais avoir (un enfant de Dieu)?’ »
« N’aie pas peur! L’Esprit Saint viendra sur toi. »
« Comment Marie a tout fait? »
Elle est restée dans le silence pendant neuf mois. Elle a dit ‘Oui’ à son enfant. Petite Maman! Elle a reçu une grâce unique entre toutes les mamans. Comment se fait il que l’Esprit viendra? »
«N’aie pas peur! L’Esprit-Saint viendra sur toi. »
« Laisse-toi faire. Maman a compris que l’Esprit viendra. Il ne vient pas par n’importe quoi. Il va venir par Amour. Elle a tout compris Maman. »
« Il est un Amour gratuit ». C’est trop beau çà….. »

«Il va donner des grâces mais à l’intérieur . Ça va pousser à l’intérieur. Tu vas mettre au monde une petite graine d’embryon, pleine de vie sur la paille à Behtléem. C’est un grain de vie qui grandit sur la paille. Cette graine , c’est Jésus qui va mûrir et mourir pour qu’il grandisse en toi. Elle va mûrir et mourir comme une graine. »

« Dieu avait dit à Adam: »Ne touche pas à ce fruit sinon tu vas mourir. Pour qui va manger de cet arbre, c’est la mort. Ne touche pas à cet arbre. »
« Il n’y a pas de vie là dedans. Il y a un serpent. Vous êtes faits pour donner la vie . Oh c’est beau çà….. »
«’Je vais mourir. Le serpent m’a piqué mais Papa va me donner la Vie. Avec tous vos péchés, je vais vous donner la Vie du Papa’ » Oh dis donc ! »
Il sourit de bonheur…
Il chante :« la Vie, oui la Vie, c’est le don de JESUS »

« Tout est beau. La Croix et… la Résurrection. Marie et Jésus à la Croix. Marie qui nous donne Jésus à la Croix.
Le Papa nous donne des petits.! »
« On va aller les sauver. Oh c’est beau çà…. »

« La joie, c’est d’en donner. N’oublie pas père Guy-Alain. »
« Continue de faire ce que tu as fait là bas pour les pauvres. Arrête de calculer. Ouais. Donne ta pauvreté, toute ta pauvreté et ta joie et tu les fais participer eux-mêmes à leur propre éducation »
« Faire faire et faire avec. » Il sourit.
« Faire avec.  »
« Faire faire et faire avec: »
«Faire avec une miette de pain et de l’eau.  »
« Faire faire, c’est ce que Jésus fait avec nous. »
« A l’Eucharistie :Ah oui tout est là.  »
« Faire faire: on fait tomber dans le calice une goutte d’eau et paf! Dans le calice. Tu vois. On abandonne notre pauvreté pour venir à la Miséricorde de Jésus. » Il sourit.

« Oh !Prions Dieu. L’Esprit Saint nous le rappellera. Tout ce que je vous ai dit mais par l’intérieur. »
« Le Papa il nous a créés. Il donne la nature. »
« Jésus vient nous racheter, là où on est. »
« On a l’Esprit Saint. L’Esprit vient nous rappeler tout cela de l’intérieur. »
« C’est un esprit avec lequel il faut lire l’Evangile. C’est trop beau çà. » Il sourit.

« Ne jugez jamais.! … NE JUGEZ JAMAIS…. NE JUGEZ JAMAIS. »
« Partagez. »
« Par-donnez. »
« Par dessus. »
« Oui! »
« Ne jugez jamais. »
« La Miséricorde est plus que tout. » Il sourit.
« Mon Jésus chéri.  »
« Je vais retrouver la tendresse de Marie. »
« Elle va nous retrouver à la porte du Ciel. »

« Marie : « Il y a mon petit Jésus qui vous attend pour vous prendre dans ses bras . C’est l’Evangile d’aujourd’hui: « Allez chercher les « pauvres types pour qu’ils rentrent par la fenêtre s’ils n’entrent pas par la porte. Les pauvres, les estropiés, les boiteux…..tous, tous, tous.. » « C’est l’évangile d’aujourd’hui. »

« Au Ciel, j’ai pas besoin de me reposer, tu vois! Il n’y a pas de repos au Ciel, on travaille.  »

« Au Père Guy Alain : « N’aie pas peur de rester où tu es. C’est Jésus qui te donne la vie pour aimer jusqu’au bout. »
« Tu fais un beau travail, un beau témoignage »

« Mangez mon Corps »
« Buvez mon Sang »
« Je vous donnerai la Vie : c’est le plus beau message. Tout est beau »
«Je suis heureux de vous voir »
Il chantonne : « La Vie, oui la Vie, c’est le don de JESUS. La Vie, oui la Vie c’est le don de JESUS….. ».
«Il faut rester joyeux pour partir au Ciel »

«On partagera tout au Ciel »

« Aimez-vous bien entre vous comme Jésus vous aime! »

« La synopse : c’est la paille de Bethléem où il y a le grain de blé que Marie a donné »
« Allons plus loin que notre pauvreté. »
« La foi : c’est un petit grain de sénevé. On prend ses péchés pour des montagnes, et hop ! On est par terre ! »
« C’est trop beau ça. »
« Qu’est ce qu’il faut faire avec nos péchés quand ils sont des montagnes? Les donner à Marie. Nos péchés, ça sert à rien. »
« Jésus nous donne l’Amour, la Miséricorde et après, il nous dit : ‘Je t’aime’. »
« Il nous aime avec nos péchés qu’on donne à Maman Marie. »
« Avec nos péchés, Il nous aime. Il faut les donner à Maman Marie. On ne peut rien faire avec nos péchés bien sûr. ..  »
« Oh petite Maman chérie! »
« Marie est Co-rédemptrice. Ne l’oubliez pas! »

« J’entre dans le mariage d’Amour de Dieu »
Il chante : ‘l’Amour de Dieu est si merveilleux’ pom-pom-pom..

« Faites des groupes de partage: Ne pas laisser l’Evangile dans la bibliothèque ».
« Que les prêtres prient la Vierge, qu’ils lisent l’Evangile et qu’ils adorent avec la Croix. Un petit bout d’évangile…C’est la nouvelle évangélisation : Marie, l’Evangile, l’Adoration ».

« Un ‘Je vous salue Marie’, je prie toute la nuit avec un ‘Je vous salue Marie’. C’est trop beau ! »
« Maman chérie, réjouis toi ! Jésus ton petit enfant chéri est la tendresse de Dieu. Sainte Marie, prie pour nous tes petits enfants. »
« Je prie toute la nuit avec un seul ‘Je vous salue Marie’. C’est un cœur de Maman. »
« Quand tu pries Maman Marie, tu es dans un lien d’amour que tu as avec Elle. Tu es comme un petit enfant qui dit:« Maman, Maman, Maman ». Elle te répond: « Mon petit enfant chéri, mon petit Yeshouah, mon petit enfant chéri ». Tu commences à prier de cœur en cœur. C’est pas nécessaire d’en dire beaucoup. Un seul suffit »

«Comme Le petit Robert était si heureux lors de la communion! Il ne savait pas dire son’ Notre Père’ … »
« et Sainte Bernadette à qui le prêtre « demande: ‘Qui est Dieu ?’ Elle répond : ‘Dieu, c’est l’Amour!’ Elle n’a pas réussi son examen.  »

« Faut les deux…Il faut les deux. Il faut prier le ‘Je vous salue Marie’ mais il faut aussi la prière du cœur. »
« Tu te rappelles quand on prié ensemble le dimanche? »
« Soit on prie en TGV non ! »
« Quand on prie ensemble : c’est beau la prière ! »
« Dans l’adoration du prêtre passe un souffle d’amour. Il chante: « Marie, notre Maman chérie… Marie, notre Mère, priez pour nous… »

« Chaque fois que je viens ici (à l’hôpital), c’est pour évangéliser. J’ai pas peur. J’ai une petite custode.  »
L’infirmière a demandé : « Qu’est ce que c’est ? J’ai dit: « C’est mon Jésus chéri ».

« Pour vivre l’Evangile, tu sais ce qu’il faut faire ? Servir. Il faut partager, ne pas profiter, donner aux autres »

« Au père Guy-Alain : « Tu es humble et doux ». « Sois ce que je suis ». Enseigne aux petits ce que le Papa est pour nous. »

« Les deux on les voit à la Croix : J’ai fini ma mission. Il nous envoie l’Esprit-Saint et Marie.
C’est le sous bassement de l’évangélisation ‘par dedans’… »
« Marie et l’Esprit-Saint. Tout en Marie ».

MON PERE AU CŒUR DE MERE


De Marie, la Maman, il reçoit tout.
Il apprend tout.
Ses bras, il ne les quitte pas.
Il est tout à la fois son serviteur
et son fils chéri.
Quand il est là, bien sûr ,
Elle y est aussi ! Et dans son rayonnement,
voilà qu’il vous y blottit,
car de son cœur de Mère,
il est devenu concessionnaire


Ses préférés ? Les plus cassés, les plus écorchés, les plus infectés, les plus défigurés. Lépreux du corps et du cœur,
en lambeaux déchirés,
vers eux, irrésistiblement,
il est en priorité attiré.
L’avez-vous déjà vu devant ces montagnes de misère se décourager ?
Par sa foi foudroyante,
il est sûr que Jésus va les déplacer.
À son sourire de ressuscité,
ils ne peuvent résister.
Dans la tendresse consolante de la Maman,
il ne cesse de les envelopper.
Et si le désespoir les gagne
et que la situation tourne au drame,
alors dans un grand éclat de rire,
tout est volatilisé.
Voilà l’impossible humain transfiguré
par le Possible divin.
C’est un fou !
Un fou d’aimer jusqu’à tout donner.
Quand dès le sein de la maman, on se retrouve déjà deux à être aimés, çà vous apprend radicalement à partager sans lésiner.
Avec Zaza il n’a cessé de s’oublier.


Si dans le jardin de Marie,
devant les grands lys et les roses épanouies,
il se réjouit , que voulez-vous !
C’est auprès des petites saujettes désuètes qu’il prend plaisir à perdre sa vie. Et de la compassion de Marie, avec la petite Thérèse, de mille manières, il s’ingénue à les arroser, leur chantant à tout bout de champ : « Que tu es belle ma préférée ! «


Alors, lorsque se pose sur elle
le regard émerveillé de leur père
porteur de celui du Créateur,
ces petits riens n’ont plus peur
et osent enfin redresser la tête
pour à leur tour dans la grande symphonie
de la vie chanter leur unique mélodie.
La source de son énergie ? Jésus Hostie. Jésus consacré ! Jésus mangé ! Jésus adoré ! Jésus émietté et partagé! Jésus, amour consacré, mangé, adoré, contemplé, partagé ! Bien avant l’aube même si son corps reste encore épuisé d’avoir tant servi, il ne veut perdre aucune miette d’amour à lui donner. Ils sont là les deux à s’aimer.
Jésus sur son cœur et son cœur sur Jésus.
Lui, dans son regard captivé se fait si petit, le cœur liquéfié devant tant de bonté.


Alors dans tout son être possédé et fasciné,
avec lui à l’Amour qui vous appelle,
vous vous laissez emporter sans plus résister.
Nu et dépouillé comme un mendiant qui a tout déposé,
Comme un nourrisson sur le sein de sa mère abandonné, il s’en va de pauvreté en pauvreté sans jamais se regarder.

En pleine misère, transi d’avoir peiné
son Bien-Aimé il court s’exposer à l’Amour infini de son Jésus chéri !

Serviteur de la miséricorde illimitée de son Seigneur, il se fait pécheur avec les pécheurs.
C’est ainsi qu’il a raison des cœurs endurcis
et parvient à réchauffer les brebis
les plus frigorifiées.
Qui osent enfin du foyer brûlant
d’amour s’approcher.


Confesseur inspiré, voyant de la misère transformée par Jésus en montagne d’amour dans la chambre du pardon,
que de miracles avons-nous vu.
Là tout repart à neuf quand il te dit : « Je t’aime encore plus »

Au RER du monastère au fil des rencontres
et du resto partagé,
entre les deux que cherche-t-il à te communiquer sinon le goût de l’Évangile
cette source de lumière où chaque jour amoureusement il vient s’abreuver.
Dites-nous ,fidèles de la synopse,
n’y avez-vous pas trouvé le Visage de Jésus, le Bien-aimé ?


Si la silhouette s’est quelque peu arrondie et légèrement voûté, si la marche s’est un peu ralentie et qu’il a parfois peine à respirer, vous n’aurez aucune peine à le reconnaître,
Ce géant de l’amour pour qui
donner , se donner et pardonner
est devenu la respiration ininterrompue
de son cœur de père au cœur de Mère.

Vous arrivera-t-il de le voir pleurer, sensible à l’excès devant l’amour bafoué et ignoré ?
Il n’a d’autres défenses que les larmes chaudes de son innocence et de son cœur brisé.
Dans ses sanglots, vous verrez qu’aucun jugement n’a pu entrer.
Laissez vous y noyer sans raisonner, ni calculer. À son école, vous apprendrez à ne pas juger et à aimer jusqu’à donner votre propre vie.

Sa force dans le combat bien sûr,
c’est le rosaire.
Dans la petite grotte de l’Immaculée,
souvent il se réfugie
et son chapelet, il l’y égrène
en buvant à larges gorgées la vie du Ciel.
Le miracle ne tarde pas.
Sous son manteau, l’adversaire
ne le connaît pas.
Voilà déjà le nuage passé, simplement pour avoir tout donné à Maman Marie.

Quand au bâton de la Croix,
il ne le lâche pas.
Il y est bien accroché.
De son amour, il s’en est laissé brûler.
Rempart, source et bouclier,
Refuge où il s’enfonce silencieux
au cœur même de l’épreuve
avec Maman Marie,
pour tous les frères et sœurs
en humanité à enfanter.


Quant au jumeau du cœur dans le sacerdoce, Titi le bien-aimé ils font une belle paire !
Tout ce qu’il y a de plus contrasté.
Avec ces deux moitiés quel exemple d’unité. dans leur complémentarité, chacun s’efface devant l’autre.
Quand vous en connaissez un, automatiquement
vous vous retrouvez les deux à les aimer.
Rieurs et taquineurs, c’est ainsi qu’ils trahissent leur tendre complicité.
Si unis dans la foi,
l’amour de Jésus et des pauvres,
vivants l’extraordinaire dans les choses
les plus ordinaires,
Ancrés dans l’essentiel
Laissez-vous irradier en plongeant votre regard dans celui de ces deux tout petits aux yeux pétillants de la bonté du Ciel.
Laissez-vous entraîner par ces deux enfants
Abandonnés et confiants
Qui ont pour cap’taine la petite Thérèse
Pour vivre l’aventure du Ciel.

Mon Père au Cœur de Mère, MERCI !

UN MERCI éternel…….
Sr Massabielle