CAMBODGE
La « Communauté du Père Jean » à Battambang au Cambodge est née autour du Père. Bernard DUPRAZ de Chambéry dans les années 1992 à 2000. Elle accueille enfants et jeunes orphelins ou de parents trop pauvres pour s’en occuper, et des malades. Il s’agit de les aider pour un avenir meilleur en les scolarisant. Ils sont actuellement 70 et vivent comme une famille.
Ils cultivent 32 hectares de rizière pour leur subsistance et la prise en charge de familles pauvres et de nombreux malades et personnes âgées. Une mauvaise récolte en 2019 n’a pas permis de suffire à l’alimentation et la semence, ni de vendre une partie de la récolte pour payer les frais de remise en culture.

Nous aidons également à fournir du lait maternisé à une vingtaine de bébés jusqu’au sevrage, soit 18 kg de lait par semaine, c’est-à-dire près d’une tonne par an.

BURKINA-FASO
Avec l’aide du PAS, Sr Marie-Blanche avec qui nous travaillons depuis longtemps, a pu réaliser la construction d’un grand hangar pour le tissage. Le sol étant en terre battue rouge, très salissant pour les tissus dans cet espace de plein vent, il était important de poursuivre ce chantier en coulant une chape.
Les travaux ont été réalisés fin mai pendant la période de confinement durant laquelle les femmes ne pouvaient travailler. Les activités ont pu reprendre en juin dans de meilleures conditions et dans le respect des règles sanitaires.
Poursuite du projet d’élevage de moutons avec Sr Marie-Blanche pour aider les femmes âgées à survivre : achat de 2 moutons par femme. Les femmes âgées seules ou handicapées sont sans ressources lorsqu’elles ne peuvent plus travailler à l’atelier de tissage et livrées à une extrême pauvreté. La Sœur, avec qui nous avons déjà réalisé plusieurs projets, propose de soutenir ce nouveau projet. Les animaux se vendent très bien et le gain permettra à ces femmes de subsister. Une première tranche d’aide pour ce projet a été envoyée en 2020 pour aider soixante femmes.


CENTRAFRIQUE
Grâce aux dons du PAS, le Père Guy Alain a réalisé à Markounda un ensemble de huit petites maisons, le Centre Aïta (Apprendre à vivre ensemble en frères) dont le but est la réintégration et la scolarisation d’ex-enfants soldats. La scolarisation n’a pas pu se poursuivre à cause du confinement, mais les bâtiments sont opérationnels. En reconnaissance pour le PAS, deux maisons ont été baptisées respectivement aux noms de « Père Pierre » et « Père Raymond ». Un espoir nouveau pour ces enfants ayant vécu d’atroces situations. Le Centre a été inauguré fin mars 2020.

IRAK
Participation avec l’association Fraternité en Irak pour la construction d’un foyer pour enfants handicapés à Karakosh.

FRANCE
Aide à l’association « Les Suspendus » à Annecy (74), pour doter des sans-abris de meilleures conditions d’hygiène et des sacs à dos.

RWANDA
Suite aux inondations intervenues en pleine période de confinement 72 familles sont sans abri, leurs maisons s’étant écroulées. L’équipe enseignante et des élèves du Centre de formation, formés à la maçonnerie, se sont dévoués pour construire des maisons en briques pour reloger ces familles. Le PAS participera à la construction de trois maisons.

LIBAN
Le père Raymond, avec ses amies consacrées du Liban, souhaite nous faire participer à l’aide de cette nation si éprouvée, en donnant de l’aide à 200 familles dépourvues de tout et que malgré la grande situation de précarité, essayent de vivre chaque jour de son mieux possible…
Participons au développement du programme de Sœur Laure Abana.