Le Christ devant Pilate : mosaïque Ravenne

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 18,33b-37.

En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? »
Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? »
Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »
Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. »
Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

A l’écoute de la Parole du Dimanche 22 novembre 2015 avec les Frères

 FETE du CHRIST ROI

L’Évangile de Luc nous présente cette question essentielle de Pilate : « Es-tu le Roi des juifs ? » et comme réponse il reçoit une interpellation de Jésus : « Est-ce que tu dis cela de toi même ou c’est parce que d’autres te l’on dit ? »… Pilate ne comprend pas la royauté de Jésus car il n’a pas la Foi. Également, les pharisiens et les scribes haïssent sa Parole : ils le condamnent parce qu’il se dit Fils de Dieu. La conclusion de ce dialogue est une affirmation de Jésus : « Je suis venu pour rendre témoignage à la Vérité ».  Ici encore, on est mis face au questionnement de Pilate :« Qu’est-ce que la Vérité ? »… Pilate condamne Jésus à mort, lui qui est Témoin de la Vérité : -Parce qu’il vient de la part du Père. -Il parle le langage de Dieu le Père. -Il vient pour exprimer la Gloire du Père et non pas celle des hommes.Jésus nous fait vivre la Création de l’intérieur en lui donnant tout son sens. Le septième jour de la Genèse lui est consacré par sa Résurrection ; c’est ainsi qu’il achève la Création du Père. Le démon voulait sa mort pour avoir sa victoire à lui et non pas celle du Père ; pour avoir lui-même la gloire et détruire Dieu dans l’homme. Reconnaître la royauté de Jésus, c’est reconnaître que son Père est Dieu ; que Lui est son Fils unique et que par Lui, on reçoit ce don extraordinaire de la Parole de Dieu et le Sacrement qui donne la Vie :  c’est a dire Lui même. C’est recevoir l’Eau et le Sang sortis de son Cœur Miséricordieux. L’Eau, c’est l’Eau du Baptême. Le Sang c’est son Amour donné dans l’Eucharistie. Jésus fait participer l’Église à sa Royauté ! Aujourd’hui Il laisse tout son pouvoir à Marie, Mère de l’Église et à l’Esprit Saint qui donnent un sens à l’Église. Jésus nous demande d’imiter Marie et de la prier en toutes circonstances ; de venir Le contempler dans l’Eucharistie qui est son Corps Victorieux Ressuscité. De l’adorer. À l’adoration nous recevons la force nécessaire pour notre vie, on contemple la Sainte Trinité avec le Cœur de Marie. C’est ainsi que nous devenons des Eucharisties vivantes et des témoins de la Vérité.