« Le Rosaire est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. Dans cette prière nous répétons de multiples fois les paroles de l’Archange et d’Elisabeth à la Vierge Marie. Toute l’Eglise s’associe à ces paroles. Cette prière si simple et si riche, de tout cœur, je vous exhorte à la réciter. » (Jean-Paul II, angélus du 29-10-78).

Le saviez-vous ? Dans le langage des fleurs le muguet blanc, cette gracieuse et humble petite fleur des bois  que l’on s’offre comme porte-bonheur  signifie « LA JOIE D’AIMER » .

Quelle heureuse coïncidence : le 1er mai marque le début du mois traditionnellement dédié à Marie (pour les curieux : voir l’origine de cette dévotion ICI ). Marie, l’humble petite jeune fille de Nazareth dont le « Fiat » à l’Annonce de l’Ange Gabriel changea à jamais  la face de la terre et le destin des hommes … pour leur plus grand Bonheur !

M.A.R.I.E , dont le nom en français est l’anagramme du verbe  _ _ _ _ _ !

Pour vous aider à prier le chapelet, rendez-vous ICI.

Lorsqu’un ange du Ciel t’offre d’être la Mère
Du Dieu qui doit régner toute l’éternité
Je te vois préférer, ô Marie, quel mystère
L’ineffable trésor de la virginité.
Je comprends que ton âme, ô Vierge Immaculée
Soit plus chère au Seigneur que le divin séjour
Je comprends que ton âme, Humble et Douce Vallée
Peut contenir Jésus, L’Océan de l’Amour !…

(…)

Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime
Et tu consens pour nous à t’éloigner de Lui.
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même
Tu voulus le prouver en restant notre appui.
Le Sauveur connaissait ton immense tendresse
Il savait les secrets de ton cœur maternel,
Refuge des pécheurs, c’est à toi qu’Il nous laisse
Quand Il quitte la Croix pour nous attendre au Ciel.

Pourquoi je t’aime, ô Marie (Ste Thérèse, extrait poésie n° 54)