Après l’intervention devant le guérir des névralgies faciales dont il souffre tant, voici la photo reçue à l’instant et le poème d’un ami.

Lorsque tu souris

Lorsque tu souris, mon Padre,

Un arc-en-ciel s’étend sur mon cœur,

Les étoiles jouent avec les anges,

Et la Lumière scintille

Dans chaque recoin de mon âme.

Lorsque tu souris, mon Padre,

C’est le monde qui brille à chaque instant.

Le vent souffle une douce mélodie ;

Priez… Priez…

Priez encore mes enfants !

Lorsque tu souris, mon Padre,

C’est le miracle sur terre ;

Un bout de toi

Qui danse avec l’univers :

Priez !

Lorsque tu souris, mon Padre,

C’est le paradis qui s’éveille en nous.

La porte de l’éternité s’entrouvre

Laissant apparaître

Les couleurs de l’espérance…

Priez !

Lorsque tu souris, mon Padre,

C’est aussi simple que ça ;

De la vie versée dans nos poumons,

L’éclat de tes émotions

Qui remplit nos silences,

Ta gloire qui vient bercer

Nos prières.

Pascal Barthélémy