En partenariat avec l’association « Fraternité en irak », une journée de mobilisation pour soutenir les minorités d’Irak, a eu lieu le 15 Novembre 2014 à Annecy.
Le but de cette journée est de récolter des fonds pour mener à bien l’opération « hiver à Ninive » et d’autres projets d’urgence menés par  Fraternité en Irak.
Depuis le mois d’août ce sont près de 120 000 irakiens qui ont du fuir leur village sous la menace des terroristes de l’organisation « Etat Islamique ».
Après avoir affronté sous des tentes les fortes chaleurs de cet été , ils vont devoir faire face aux rigueurs de l’hiver.
Pour affronter des températures qui peuvent avoisiner les 0 degrés dans le Nord de l’Irak il est urgent de faire parvenir à ces populations des vêtements chauds à commencer par les enfants.
Avec seulement 5 euros il est possible d’habiller un enfant !!!!!
Parmi les réalisations de Fraternité en Irak il y a également le soutien d’une clinique accueillant entre 400 et 600 réfugiés par jour.
Cette association a déjà fait parvenir près de 10 tonnes de médicaments et compléments alimentaires aux populations irakiennes.
Pour en savoir plus sur la mission et les projets de Fraternité en Irak n’hésitez pas à consulter leur site internet.
Fraternité en Irak lance l’opération « Hiver à Ninive ». L’objectif est de permettre aux réfugiés d’Erbil et des environs de passer l’hiver dans de bonnes conditions. L’ONG a besoin à nouveau de vos dons.

Depuis le 7 août, l’avancée des djihadistes de l’organisation Etat islamique dans la plaine de Ninive a contraint environ 120 000 personnes à fuir leurs villages (Qaraqosh, Karamless, Bartalla, Ba’ashiqa, Tellkeff, Tellskof principalement) pour se réfugier dans la région autonome du Kurdistan irakien. Durant l’été, ils ont enduré les très fortes chaleurs sous des tentes dans des camps de fortune. Ils redoutent maintenant l’hiver.

La pluie dans le camp de Mar Tschmouni à Erbil – © Fraternité en Irak

Quels sont les besoins?

Entre octobre et mi-décembre, les températures chutent peu à peu et il pleut occasionnellement. Décembre, janvier et février sont les mois les plus froids. Le thermomètre avoisine le zéro dans le nord de l’Irak. Or les déplacés de la plaine de Ninive ont fui leur maison en plein mois d’août avec seulement leurs habits d’été sur le dos. Ils ne sont donc pas préparés à passer l’hiver.

Pour les aider, Fraternité en Irak lance l’opération « Hiver à Ninive » dont le but, dans un premier temps, est de fournir des habits chauds pour les réfugiés en commençant par les enfants. Si les dons excèdent les besoins, les fonds seront utilisés pour financer des solutions de relogement.

Le camp et l’église de Mar Tschmouni – © Fraternité en Irak

Comment va se dérouler « Hiver à Ninive »?

Les autorités religieuses estiment qu’environ 18 000 enfants sont actuellement réfugiés dans le quartier chrétien d’Erbil et dans des villages alentours. Afin de fournir une veste chaude à chacun, Fraternité en Irak a besoin de réunir 90 000 euros. L’ONG a déjà négocié sur le marché local l’achat en grande quantité de ces parkas pour un prix de 7 dollars l’unité. Les vêtements seront distribués par Fraternité en Irak avec l’aide d’une association caritative de Qaraqosh, avec qui Fraternité en Irak collabore depuis 2012, et de l’Eglise irakienne.

Pourquoi ne pas récolter ces vêtements en France?

De nombreux particuliers nous demandent s’ils peuvent nous faire don de vêtements en France. La réponse est non, car de tels dons en nature, si leur symbolique est belle, sont difficiles à gérer. Le coût du fret par avion vers Erbil est très élevé et les formalités administratives à l’aéroport complexes. Nous ne transportons donc par avion que des produits à haute valeur ajoutée et difficile à trouver à Erbil, par exemple des médicaments pour des maladies bien précises.

Quel est le calendrier?

Quatre semaines pour réunir 90 000 euros. Le 9 novembre, il faut que Fraternité en Irak ait lancé la distribution des vêtements d’hiver pour les enfants.

petite fille tente annotéeUne petite fille de la minorité Kakaï dans le camp Mar

Petite note Biographique :
François René Duchâble est un célèbre pianiste né à Paris en 1952.
Au conservatoire nationale de Paris il obtient un premier prix de piano.
Son premier concert sera donné salle Gaveau en 1966 où il interprète le premier concerto de Grieg.
Il sera également Lauréat du concours Reine Elisabeth de Belgique.
Sur sa route il croisera Arthur Rubenstein qui l’encourage dans sa carrière naissante de pianiste international.
Diapason d’or, grand prix de l’académie Charles Cros  et RTL d’Or…….sa passion pour le piano le conduira dans de nombreux pays, comme les Etats Unis ou le japon…