M.L

Le matin du 19 Août, l’hôpital d’Aix-les-Bains où est hospitalisé le père Raymond, nous prévient de venir car sa santé se dégrade.
Le père Guy-Alain, prêtre de Centrafrique, Sœur Massabielle et Sœur Odilia partons à l’hôpital.
Nous trouvons le père un peu endormi. Monica nous rejoindra plus tard.
Mais il se réveille et nous retrouvons notre père Raymond plein de vie, heureux de nous voir.
Il nous parle beaucoup. Nous recueillons ses paroles comme le testament de son coeur pendant 2h1/2.
Il sourit, rit, chante et s’émerveille de l’Amour de Dieu.

«Laissez-vous piloter par l’Amour »
«Laissez-vous aimer par l’Amour, Il est merveilleux »
Il chante avec nous : « L’Amour de Dieu est si merveilleux, pom, pom, pom… »
« Laissez-vous aimer par le Papa, l’Esprit-Saint, Marie. »
« Partagez! »
« L’Amour est le partage »
« J’aime bien la petite Thérèse. Elle nous attendra au ciel. Avec le petit Robert »
« Marie vient. Si c’est pas par la porte, c’est par la fenêtre »
« La Vierge dit au Démon : ‘pars ailleurs’. Marie est tout »

Quand on lui dit : « Père, le plus beau est devant »
Il répond :
« Non !!! Pendant »

« Le dernier mot que Jésus a dit à la Croix : ‘Maman.’ Oh ! c’est beau !  »
« Elle a tout reçu Maman ! »
« C’est l’Esprit Saint qui grandit et qui fait grandir par Elle. Ah ! C’est trop beau çà… »

« Le Père donne »
« Jésus se donne »
« Et l’Esprit-Saint par-donne. »
« Marie par-donne. »
« C’est beau tout ça ..  »

« Il faut toujours faire connaître l’Evangile, mais simplement. »
« L’Esprit-Saint, l’Evangile. »
« Aussi dans les psaumes, c’est beau ! »
« Il faut travailler avec l’Esprit Saint et Marie. »
« Faites des cercles de bible. C’est un échange d’Amour. »

« Jésus dit à ses Apôtres : ‘Venez vous reposer un peu’. »
« Jésus se pose en eux »
« Se repose en eux. »
« Il se pose en nous.  »
 » ‘Je vous aime tellement’ »

« Marie , Elle est tout!
‘Père, comment est-ce que je pourrais avoir (un enfant de Dieu)?’ »
« N’aie pas peur! L’Esprit Saint viendra sur toi. »
« Comment Marie a tout fait? »
Elle est restée dans le silence pendant neuf mois. Elle a dit ‘Oui’ à son enfant. Petite Maman! Elle a reçu une grâce unique entre toutes les mamans. Comment se fait il que l’Esprit viendra? »
«N’aie pas peur! L’Esprit-Saint viendra sur toi. »
« Laisse-toi faire. Maman a compris que l’Esprit viendra. Il ne vient pas par n’importe quoi. Il va venir par Amour. Elle a tout compris Maman. »
« Il est un Amour gratuit ». C’est trop beau çà….. »

«Il va donner des grâces mais à l’intérieur . Ça va pousser à l’intérieur. Tu vas mettre au monde une petite graine d’embryon, pleine de vie sur la paille à Behtléem. C’est un grain de vie qui grandit sur la paille. Cette graine , c’est Jésus qui va mûrir et mourir pour qu’il grandisse en toi. Elle va mûrir et mourir comme une graine. »

« Dieu avait dit à Adam: »Ne touche pas à ce fruit sinon tu vas mourir. Pour qui va manger de cet arbre, c’est la mort. Ne touche pas à cet arbre. »
« Il n’y a pas de vie là dedans. Il y a un serpent. Vous êtes faits pour donner la vie . Oh c’est beau çà….. »
«’Je vais mourir. Le serpent m’a piqué mais Papa va me donner la Vie. Avec tous vos péchés, je vais vous donner la Vie du Papa’ » Oh dis donc ! »
Il sourit de bonheur…
Il chante :« la Vie, oui la Vie, c’est le don de JESUS »

« Tout est beau. La Croix et… la Résurrection. Marie et Jésus à la Croix. Marie qui nous donne Jésus à la Croix.
Le Papa nous donne des petits.! »
« On va aller les sauver. Oh c’est beau çà…. »

« La joie, c’est d’en donner. N’oublie pas père Guy-Alain. »
« Continue de faire ce que tu as fait là bas pour les pauvres. Arrête de calculer. Ouais. Donne ta pauvreté, toute ta pauvreté et ta joie et tu les fais participer eux-mêmes à leur propre éducation »
« Faire faire et faire avec. » Il sourit.
« Faire avec.  »
« Faire faire et faire avec: »
«Faire avec une miette de pain et de l’eau.  »
« Faire faire, c’est ce que Jésus fait avec nous. »
« A l’Eucharistie :Ah oui tout est là.  »
« Faire faire: on fait tomber dans le calice une goutte d’eau et paf! Dans le calice. Tu vois. On abandonne notre pauvreté pour venir à la Miséricorde de Jésus. » Il sourit.

« Oh !Prions Dieu. L’Esprit Saint nous le rappellera. Tout ce que je vous ai dit mais par l’intérieur. »
« Le Papa il nous a créés. Il donne la nature. »
« Jésus vient nous racheter, là où on est. »
« On a l’Esprit Saint. L’Esprit vient nous rappeler tout cela de l’intérieur. »
« C’est un esprit avec lequel il faut lire l’Evangile. C’est trop beau çà. » Il sourit.

« Ne jugez jamais.! … NE JUGEZ JAMAIS…. NE JUGEZ JAMAIS. »
« Partagez. »
« Par-donnez. »
« Par dessus. »
« Oui! »
« Ne jugez jamais. »
« La Miséricorde est plus que tout. » Il sourit.
« Mon Jésus chéri.  »
« Je vais retrouver la tendresse de Marie. »
« Elle va nous retrouver à la porte du Ciel. »

« Marie : « Il y a mon petit Jésus qui vous attend pour vous prendre dans ses bras . C’est l’Evangile d’aujourd’hui: « Allez chercher les « pauvres types pour qu’ils rentrent par la fenêtre s’ils n’entrent pas par la porte. Les pauvres, les estropiés, les boiteux…..tous, tous, tous.. » « C’est l’évangile d’aujourd’hui. »

« Au Ciel, j’ai pas besoin de me reposer, tu vois! Il n’y a pas de repos au Ciel, on travaille.  »

« Au Père Guy Alain : « N’aie pas peur de rester où tu es. C’est Jésus qui te donne la vie pour aimer jusqu’au bout. »
« Tu fais un beau travail, un beau témoignage »

« Mangez mon Corps »
« Buvez mon Sang »
« Je vous donnerai la Vie : c’est le plus beau message. Tout est beau »
«Je suis heureux de vous voir »
Il chantonne : « La Vie, oui la Vie, c’est le don de JESUS. La Vie, oui la Vie c’est le don de JESUS….. ».
«Il faut rester joyeux pour partir au Ciel »

«On partagera tout au Ciel »

« Aimez-vous bien entre vous comme Jésus vous aime! »

« La synopse : c’est la paille de Bethléem où il y a le grain de blé que Marie a donné »
« Allons plus loin que notre pauvreté. »
« La foi : c’est un petit grain de sénevé. On prend ses péchés pour des montagnes, et hop ! On est par terre ! »
« C’est trop beau ça. »
« Qu’est ce qu’il faut faire avec nos péchés quand ils sont des montagnes? Les donner à Marie. Nos péchés, ça sert à rien. »
« Jésus nous donne l’Amour, la Miséricorde et après, il nous dit : ‘Je t’aime’. »
« Il nous aime avec nos péchés qu’on donne à Maman Marie. »
« Avec nos péchés, Il nous aime. Il faut les donner à Maman Marie. On ne peut rien faire avec nos péchés bien sûr. ..  »
« Oh petite Maman chérie! »
« Marie est Co-rédemptrice. Ne l’oubliez pas! »

« J’entre dans le mariage d’Amour de Dieu »
Il chante : ‘l’Amour de Dieu est si merveilleux’ pom-pom-pom..

« Faites des groupes de partage: Ne pas laisser l’Evangile dans la bibliothèque ».
« Que les prêtres prient la Vierge, qu’ils lisent l’Evangile et qu’ils adorent avec la Croix. Un petit bout d’évangile…C’est la nouvelle évangélisation : Marie, l’Evangile, l’Adoration ».

« Un ‘Je vous salue Marie’, je prie toute la nuit avec un ‘Je vous salue Marie’. C’est trop beau ! »
« Maman chérie, réjouis toi ! Jésus ton petit enfant chéri est la tendresse de Dieu. Sainte Marie, prie pour nous tes petits enfants. »
« Je prie toute la nuit avec un seul ‘Je vous salue Marie’. C’est un cœur de Maman. »
« Quand tu pries Maman Marie, tu es dans un lien d’amour que tu as avec Elle. Tu es comme un petit enfant qui dit:« Maman, Maman, Maman ». Elle te répond: « Mon petit enfant chéri, mon petit Yeshouah, mon petit enfant chéri ». Tu commences à prier de cœur en cœur. C’est pas nécessaire d’en dire beaucoup. Un seul suffit »

«Comme Le petit Robert était si heureux lors de la communion! Il ne savait pas dire son’ Notre Père’ … »
« et Sainte Bernadette à qui le prêtre « demande: ‘Qui est Dieu ?’ Elle répond : ‘Dieu, c’est l’Amour!’ Elle n’a pas réussi son examen.  »

« Faut les deux…Il faut les deux. Il faut prier le ‘Je vous salue Marie’ mais il faut aussi la prière du cœur. »
« Tu te rappelles quand on prié ensemble le dimanche? »
« Soit on prie en TGV non ! »
« Quand on prie ensemble : c’est beau la prière ! »
« Dans l’adoration du prêtre passe un souffle d’amour. Il chante: « Marie, notre Maman chérie… Marie, notre Mère, priez pour nous… »

« Chaque fois que je viens ici (à l’hôpital), c’est pour évangéliser. J’ai pas peur. J’ai une petite custode.  »
L’infirmière a demandé : « Qu’est ce que c’est ? J’ai dit: « C’est mon Jésus chéri ».

« Pour vivre l’Evangile, tu sais ce qu’il faut faire ? Servir. Il faut partager, ne pas profiter, donner aux autres »

« Au père Guy-Alain : « Tu es humble et doux ». « Sois ce que je suis ». Enseigne aux petits ce que le Papa est pour nous. »

« Les deux on les voit à la Croix : J’ai fini ma mission. Il nous envoie l’Esprit-Saint et Marie.
C’est le sous bassement de l’évangélisation ‘par dedans’… »
« Marie et l’Esprit-Saint. Tout en Marie ».

MON PERE AU CŒUR DE MERE


De Marie, la Maman, il reçoit tout.
Il apprend tout.
Ses bras, il ne les quitte pas.
Il est tout à la fois son serviteur
et son fils chéri.
Quand il est là, bien sûr ,
Elle y est aussi ! Et dans son rayonnement,
voilà qu’il vous y blottit,
car de son cœur de Mère,
il est devenu concessionnaire


Ses préférés ? Les plus cassés, les plus écorchés, les plus infectés, les plus défigurés. Lépreux du corps et du cœur,
en lambeaux déchirés,
vers eux, irrésistiblement,
il est en priorité attiré.
L’avez-vous déjà vu devant ces montagnes de misère se décourager ?
Par sa foi foudroyante,
il est sûr que Jésus va les déplacer.
À son sourire de ressuscité,
ils ne peuvent résister.
Dans la tendresse consolante de la Maman,
il ne cesse de les envelopper.
Et si le désespoir les gagne
et que la situation tourne au drame,
alors dans un grand éclat de rire,
tout est volatilisé.
Voilà l’impossible humain transfiguré
par le Possible divin.
C’est un fou !
Un fou d’aimer jusqu’à tout donner.
Quand dès le sein de la maman, on se retrouve déjà deux à être aimés, çà vous apprend radicalement à partager sans lésiner.
Avec Zaza il n’a cessé de s’oublier.


Si dans le jardin de Marie,
devant les grands lys et les roses épanouies,
il se réjouit , que voulez-vous !
C’est auprès des petites saujettes désuètes qu’il prend plaisir à perdre sa vie. Et de la compassion de Marie, avec la petite Thérèse, de mille manières, il s’ingénue à les arroser, leur chantant à tout bout de champ : « Que tu es belle ma préférée ! «


Alors, lorsque se pose sur elle
le regard émerveillé de leur père
porteur de celui du Créateur,
ces petits riens n’ont plus peur
et osent enfin redresser la tête
pour à leur tour dans la grande symphonie
de la vie chanter leur unique mélodie.
La source de son énergie ? Jésus Hostie. Jésus consacré ! Jésus mangé ! Jésus adoré ! Jésus émietté et partagé! Jésus, amour consacré, mangé, adoré, contemplé, partagé ! Bien avant l’aube même si son corps reste encore épuisé d’avoir tant servi, il ne veut perdre aucune miette d’amour à lui donner. Ils sont là les deux à s’aimer.
Jésus sur son cœur et son cœur sur Jésus.
Lui, dans son regard captivé se fait si petit, le cœur liquéfié devant tant de bonté.


Alors dans tout son être possédé et fasciné,
avec lui à l’Amour qui vous appelle,
vous vous laissez emporter sans plus résister.
Nu et dépouillé comme un mendiant qui a tout déposé,
Comme un nourrisson sur le sein de sa mère abandonné, il s’en va de pauvreté en pauvreté sans jamais se regarder.

En pleine misère, transi d’avoir peiné
son Bien-Aimé il court s’exposer à l’Amour infini de son Jésus chéri !

Serviteur de la miséricorde illimitée de son Seigneur, il se fait pécheur avec les pécheurs.
C’est ainsi qu’il a raison des cœurs endurcis
et parvient à réchauffer les brebis
les plus frigorifiées.
Qui osent enfin du foyer brûlant
d’amour s’approcher.


Confesseur inspiré, voyant de la misère transformée par Jésus en montagne d’amour dans la chambre du pardon,
que de miracles avons-nous vu.
Là tout repart à neuf quand il te dit : « Je t’aime encore plus »

Au RER du monastère au fil des rencontres
et du resto partagé,
entre les deux que cherche-t-il à te communiquer sinon le goût de l’Évangile
cette source de lumière où chaque jour amoureusement il vient s’abreuver.
Dites-nous ,fidèles de la synopse,
n’y avez-vous pas trouvé le Visage de Jésus, le Bien-aimé ?


Si la silhouette s’est quelque peu arrondie et légèrement voûté, si la marche s’est un peu ralentie et qu’il a parfois peine à respirer, vous n’aurez aucune peine à le reconnaître,
Ce géant de l’amour pour qui
donner , se donner et pardonner
est devenu la respiration ininterrompue
de son cœur de père au cœur de Mère.

Vous arrivera-t-il de le voir pleurer, sensible à l’excès devant l’amour bafoué et ignoré ?
Il n’a d’autres défenses que les larmes chaudes de son innocence et de son cœur brisé.
Dans ses sanglots, vous verrez qu’aucun jugement n’a pu entrer.
Laissez vous y noyer sans raisonner, ni calculer. À son école, vous apprendrez à ne pas juger et à aimer jusqu’à donner votre propre vie.

Sa force dans le combat bien sûr,
c’est le rosaire.
Dans la petite grotte de l’Immaculée,
souvent il se réfugie
et son chapelet, il l’y égrène
en buvant à larges gorgées la vie du Ciel.
Le miracle ne tarde pas.
Sous son manteau, l’adversaire
ne le connaît pas.
Voilà déjà le nuage passé, simplement pour avoir tout donné à Maman Marie.

Quand au bâton de la Croix,
il ne le lâche pas.
Il y est bien accroché.
De son amour, il s’en est laissé brûler.
Rempart, source et bouclier,
Refuge où il s’enfonce silencieux
au cœur même de l’épreuve
avec Maman Marie,
pour tous les frères et sœurs
en humanité à enfanter.


Quant au jumeau du cœur dans le sacerdoce, Titi le bien-aimé ils font une belle paire !
Tout ce qu’il y a de plus contrasté.
Avec ces deux moitiés quel exemple d’unité. dans leur complémentarité, chacun s’efface devant l’autre.
Quand vous en connaissez un, automatiquement
vous vous retrouvez les deux à les aimer.
Rieurs et taquineurs, c’est ainsi qu’ils trahissent leur tendre complicité.
Si unis dans la foi,
l’amour de Jésus et des pauvres,
vivants l’extraordinaire dans les choses
les plus ordinaires,
Ancrés dans l’essentiel
Laissez-vous irradier en plongeant votre regard dans celui de ces deux tout petits aux yeux pétillants de la bonté du Ciel.
Laissez-vous entraîner par ces deux enfants
Abandonnés et confiants
Qui ont pour cap’taine la petite Thérèse
Pour vivre l’aventure du Ciel.

Mon Père au Cœur de Mère, MERCI !

UN MERCI éternel…….
Sr Massabielle


Chers amis du père Raymond:

Voici les liens pour pouvoir suivre la célébration de la veillée et de la Messe d’Enciellement du Père Raymond
en ligne.

Pour rejoindre tous ses amis d’Afrique, d’Amérique et du monde, une VEILLEE DE PRIERE aura lieu le mercredi 25 août à 20h, uniquement accessible en ligne (merci de ne pas vous déplacer)

Frère Raymond Marie Jaccard, veillée de prière du mercredi 25 août
https://www.youtube.com/watch?v=WXBWZz0u17s

LA MESSE D’ENCIELLEMENT se déroulera au Sanctuaire Notre Dame de Myans, Route du sanctuaire, 73800 Myans, ce jeudi 26 aout à 14h30,
suivie de l’inhumation au cimetière de Pugny Chatenod
La messe sera célébrée sur l’esplanade en plein air. Il y aura des sièges pour tout le monde. L’espace d’accueil est très grand. Il n’y a pas de limitations de place.

Frère Raymond Marie Jaccard, Messe d’Enciellement du jeudi 26 août
https://www.youtube.com/watch?v=Ul2MCaTLxbY


Chers Amis du PAS,

Aujourd’hui fête de Saint Bernard le chantre de Notre Dame, en la grâce de l’octave de l’Assomption,
la Sainte Vierge Marie est venue prendre son enfant chéri par la main pour l’amener au Coeur de Dieu, parce qu’Il a aimé les hommes du même Amour que son Fils.

Il attendait impatiemment cette entrée dans la Gloire. Le jour de son anniversaire, il avait reçu un message de Marie:
« Elle te dit qu’elle ne t’a jamais quitté tout au long de ces 89 années. Elle t’a béni et protégé, elle t’aime infiniment et se réjouit de te serrer bientôt sur son Coeur de Mère. »

Son départ s’est fait très rapidement comme il nous avait prévenu la semaine dernière: « Ne t’inquiète pas, ce sera bientôt fini. Ce sera très vite »

Il venait d’apprendre que toute la famille de Robert Naoussi s’était convertie. Quelle émotion pour lui.
Sa mission était accomplie.

Bénissons le Seigneur pour les flots de grâce reçus de son coeur de prêtre et toutes celles que nous allons encore recevoir comme il nous l’a promis jusqu’à la veille de sa mort où il pouvait encore parler.
« Muchísimas gracias » s’écria-t-il.
Ses dernières paroles : « Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous tes petits enfants »

L’enciellement aura lieu au Sanctuaire de Notre Dame de Myans, nous vous préciserons bientôt l’heure et le jour sur le site.

Monica Lima et sr Massabielle


Plus puissant qu’une bombe nucléaire…

…Parce que notre monde est en danger, avec la pandémie et ses conséquences dramatiques, il est temps, plus que jamais, d’utiliser l’arme puissante donnée par le Ciel :
le chapelet
simple, à la portée de tous et d’une puissance inimaginable !
Trois amies inquiètes pour la situation actuelle du monde, ont reçu dans leur prière un appel…
En septembre 2020, l’une d’entre elles, devant le Saint Sacrement, a eu une vision intérieure : un immense chapelet, dont les gros grains se transformaient en rempart de protection. Pendant que se déroulait cette vision, deux mots résonnaient intérieurement : « Chapelet perpétuel ». Après discernement, en réponse à l’appel du Seigneur, le « Chapelet perpétuel pour le monde » a pris naissance le 1er octobre 2020.

Dans ses apparitions, la Vierge Marie demande toujours de prier le Chapelet : prière qui continue d’obtenir de nombreux miracles.
Le Chapelet perpétuel pour le monde prend racine au Sanctuaire Notre-Dame de Myans, en Savoie.
En ce lieu, en 1248, lors du terrible éboulement de la montagne du Granier qui a détruit tous les villages alentour, des moines ont prié la Vierge Marie de leur venir en aide. Et la mère de Dieu a obtenu de son Fils que les énormes rochers dévalant des hauteurs soient arrêtés net devant la porte de l’oratoire, alors qu’à droite et à gauche des blocs poursuivaient leur course jusque dans la plaine.
Au sein de la dévastation générale, la préservation étonnante de la chapelle où les moines priaient est apparue comme un véritable miracle de la Vierge Marie.
De la même façon, aujourd’hui, la prière du Chapelet peut permettre que les grands dangers qui menacent notre monde soient repoussés ! Pour que ce Chapelet devienne vraiment perpétuel, nous avons besoin de la prière de tous.
Nous vous invitons à vous inscrire sur le site pour un créneau hebdomadaire de 30mn. Chaque prière contribuera ainsi à la construction de ce puissant rempart de protection.
Ensemble prions ce chapelet pour protéger le monde !
www.ChapeletPerpetuelPourLeMonde.org

Chers Amis,
A vous tous qui avez pris la peine de prier pour moi,
Le Seigneur a exaucé vos prières le 25 mars pour la fête de l’Annonciation.
Après quatre jours d’hospitalisation, j’ai pu sortir et reprendre ma vie de tous les jours. J’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir et me préparer à la semaine sainte pour suivre JESUS de près.
Après le baiser de Judas, Jésus se soumet entièrement à tout ce qui vient vers Lui. Complètement abandonné aux événements, Il a dit oui au Père. Il a laissé le démon s’emparer de Lui et le conduire à la Croix à travers des souffrances ignominieuses et terribles.
Aux soldats qui viennent l’arrêter, Il dit seulement: « Si c’est Moi que vous cherchez, laissez partir les autres ».
Ils vont le conduire à la mort, ils vont le conduire à la Croix.
A chaque interrogatoire des chefs juifs ou romains, Il n’a plus rien répondu. Volontairement, pacifiquement, Il a subi toutes les épreuves d’un condamné à mort: flagellation, couronnement d’épines, crucifixion et moqueries…
Jusqu’à porter lui même sa Croix pour aller au calvaire, en tombant plusieurs fois par terre tant Il était épuisé.
Marie reste avec lui.
C’est à ce moment précis que Jésus donne son secret d’amour : Son Pardon.
Il donne aussi Marie comme Mère de tous les hommes, pleine de Miséricorde, pour les pauvres qui l’implorent dans son Paradis.
A cet instant, Il donne tout à Papa. Il lui remet son esprit.
Il accomplit toute la volonté du père.
L’Eglise est née dans ce dernier Cri de JESUS « Père, Abba, entre tes mains, je remets mon esprit »
Je vous remercie pour vos prières qui m’ont permis d’aller mieux très vite. Je pense encore plus à vous dans cette Pâque qui approche.
Priez pour les malades, qui sont seuls, vraiment seuls, dans le silence de l’hôpital.

Que Maman Marie nous fasse enter dans la Joie de Pâques.

Père Raymond-Marie Jaccard

L’Association « Un P.A.S. avec les frères Jaccard vient de recevoir des nouvelles fraîches de la Centrafrique à travers le père Guy-Alain.
C’est ainsi qu’il nous envoie un récit accablant de la situation de la Sous préfecture de Markounda:

« Merci de tout cœur mon cher Père. Votre message me touche et console beaucoup. Ce message m’est venu comme le message de l’Annonciation. Effectivement, la situation est très préoccupante avec les russes qui tuent les civils comme des animaux, qui pillent les pauvres et violent les femmes d’une façon dramatique. J’ai présentement chez moi en l’église environ 3856 déplacés depuis 5 jours. Vous aurez les photos à la prochaine connexion. C’est grâce aux médicaments fournis par l’association UN PAS qui est entrain de sauver des centaines des enfants et femmes. Les autres centres sont fermés. Merci et nous avons toujours besoin de vos prières. Union de prière. Père Guy Alain. »

aux amis du P.a.s.
Lettre de Carême 2021

Chers amis, connaissez-vous le proverbe burkinabé : « Là où il y a la maman, il y a la farine ». On ne manque de rien !

Beaucoup de personnes nous demandent de remplacer la « maman » parce qu’ils ont faim ou n’ont pas de travail, parce qu’ils vivent dans la rue sur des tas d’ordure ou dans des égouts. Alors
demandons-nous : « Qu’est-ce que je fais pour mon frère qui vit cette situation d’extrême pauvreté dans la solitude et le rejet ? ». Pendant ce carême, nous avons la possibilité de LETTrE répondre à cette question que Jésus nous pose.

Nous sommes toujours très touchés de votre générosité et de vos messages pleins d’encouragement.

Le PAS est essentiellement un chemin de prière, d‘espérance, de charité et de service. N’oublions pas que nous avons de la farine en surplus. Accepterions-nous de la partager comme la pauvre veuve de Sarepta qui a tout donné au prophète et a reçu le centuple…d’une jarre qui ne s’épuise pas.
Avez-vous déjà pensé à la différence entre un toit, un gâteau et un cœur ?
- Ouvrir sa maison ne change pas le toit.
- Partager le gâteau ? Il diminue…
- Mais quand tu partages ton amour, ton cœur, il augmente.

Sachez que vos deux frères Pierre et Raymond et toute l’équipe du PAS sont tous avec vous pour apporter de la farine….

Lettre du père Raymond Jaccard

LEs ProJETs QuE Vous souTENEZ


MaRkounda : Cette année, on a dû prendre en charge quelques-uns des programmes d’une autre association, notamment le Centre de Santé du père Guy-Alain. Un financement pour le fonctionnement du programme pour sortir les enfants soldats sera aussi à notre charge.

CaMBodGe : Les enfants du Père Jean au Cambodge souhaitent construire un centre de santé qui portera de bienfaits à toute la population environnante. Car, ce sont déjà eux-mêmes qui prennent soin de toutes les malades autour de leur demeure.

Rwanda : Construction d’une salle d’atelier pour l’école de Gisagara, afin que les élèves (enfants de la rue) ne restent pas trop longtemps soumis aux intempéries. Car ils ont été récemment visités par le WDA (Workforce Development Authority) pour voir si tous les établissements scolaires remplissaient les conditions exigées. On leur a donné un avertissement car ils n’avaient pas d’atelier. Sans notre aide l’école aurait été fermée !

LiBan : Il n’y a plus d’argent, plus de travail et il est très difficile d’avoir un peu d’argent auprès des banques.
Les gens ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins. L’ermitage de la Laure Abana fait tout ce qu’elle peut pour aider ces familles dans la difficulté. Mais les récoltes de leur jardin ne suffisent pas à aider tout le monde et n’apportent pas tout ce dont les familles ont besoin…


Oui, je parTiCipe à l’Oeuvre des Frères jaCCard 2021:
… à l’ordre de :

Association Un PAS avec les Frères Jaccard
790 route des Corbières 73100 Pugny-Châtenod

IBAN : FR76 1027 8088 9500 0207 8540 168 BIC : CMCIFR2A
SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS RECEVOIR UN REÇU FISCAL, COCHEZ CETTE CASE
N’oubliez pas de regarder notre site : http://www.freresjaccard.org/


C’est l’Amour qui va nous unifier et nous rendre Un dans le Cœur de Dieu, Lui qui veut rassembler son troupeau pour ne faire qu’Un, jusqu’à aller chercher la brebis perdue dans les épines et la ramener tout joyeux à la bergerie.

Nos souffrances et nos joies sont des qualités pour faire l’Unité dans l’Amour.

Partons de nos ressemblances pour nous rassembler comme ne cesse de nous y appeler le Pape François.

Souvenons nous comme il a évoqué les trois œcuménismes:

l’œcuménisme du sang dans la persécution,
l’œcuménisme du pauvre dans le service
et l’œcuménisme de la mission pour l’annonce de l’Evangile.

Lors de la mission des frères au Yemen du Nord, pour que tous les malades puissent être soignés, ils ont rassemblé un anesthésiste russe, deux infirmières indiennes, deux infirmières yémenites et deux médecins français. Après cette journée intense en sortant de la salle d’opération, le médecin russe s’est écrié : « Çà alors, on a pu travailler ensemble avec nos idées différentes ».

C’est le service qui nous rassemble .

Partis plusieurs fois opérer avec un ami médecin retraité et protestant , il leur dit à la fin de cette mission : « Vous m’avez redonné mes 20 ans ».

Une des grandes qualités qui nous conduit l’unité, c’est l’humilité qui nous vient de Marie. Elle nous conduit jusqu’à la Croix. Et là, nous ne pouvons plus juger les personnes que nous rencontrons ou nous enfermer dans nos idées ou traditions.

JESUS nous a demandé une seule chose:
« Aimez vous les uns les autres comme Je vous ai Aimés ».
Aimez vous bien entre vous. Si besoin, demandez pardon. Le pardon est plus fort que l’amour.

Seul JESUS peut nous donner son Cœur et transformer le nôtre dans le Sien qui s’est fait une miette d’amour pour nous donner la vie éternelle.

N’oublions pas que lorsque nous verrons JESUS, il nous posera une seule question :

Qu’est ce que tu as fait pour mes frères ?
J’étais malade et tu es venu me soigner

J’étais seul et tu es venu me visiter.

Aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin de lire et relire cet Evangile pour que cet appel de JESUS entre dans notre vie de tous les jours.
L’unité est d’abord une rencontre avec nos frères qui sont dans le besoin ,dans la charité pour leur manifester la tendresse de Dieu et sa miséricorde.

Nos cœurs seront unis à celui de JESUS lorsque nous nous demanderons : « Qu’est ce que je peux faire pour mes frères?

Je ne peux pas aimer Dieu si je n’aime pas mes frères. »

Unissons nos voix pour supplier le Seigneur de nous accorder le don de l’unité et les chemins pour la réaliser.

Nous vous invitons à chanter :

« Donne ta main, donne ta joie

Ne reste pas tout seul

Sur les chemins au fond des bois

On a besoin de toi »

Nouvelles du Carmel de Bangui n ° 29, 7 janvier 2021

« Ils briseront leurs épées et en feront des charrues … ils n’apprendront plus l’art de la guerre ». Lorsque le prophète Isaïe avait annoncé cette radicale reconversion industrielle d’après-guerre, qui apporterait enfin la paix à Jérusalem, peut-être n’avait-il pas imaginé que ses paroles annonceraient un jour, en un certain sens, une lueur d’espoir et un rêve pour la ville de Bangui et pour toute la Centrafrique.

La Centrafrique traverse à nouveau des jours difficiles. Ces dernières semaines, plusieurs groupes rebelles ont semé la peur dans de nombreuses villes, avec l’objectif de déstabiliser le pays, d’empêcher les élections et probablement d’atteindre la capitale pour tenter un nouveau coup d’état. Des pillages de bâtiments publics et des affrontements armés, qui ont éclaté partout comme des feux de brousse, nous ont ramenés à la case départ, c’est-à-dire à la guerre qui commença en 2013 et dont – nous le savions bien – nous n’étions pas totalement sortis. Des milices armées qui étaient autrefois ennemies – la Séléka et les Anti-balaka – se sont même alliées pour arriver au pouvoir. Pour le moment, il n’y a pas beaucoup de victimes et l’élément confessionnel, qui avait précédemment caractérisé le conflit, est heureusement absent. C’est, beaucoup plus simplement, une lutte pour le pouvoir qui a trouvé, comme facteur déclencheur, l’exclusion, parmi les candidats à la présidentielle, de l’ancien chef de l’état François Bozizé (sur qui repose un mandat d’arrêt international), qui avait pris le pouvoir en 2003 par un coup d’état et avait été détrôné à son tour, dix ans plus tard, par un autre coup d’état. Si la situation ne s’est pas aggravée, c’est uniquement grâce au contingent envoyé par l’ONU pour maintenir la paix et grâce à la présence d’autres soldats étrangers, parmi lesquels les Russes et les Rwandais.

Comme on pouvait le prévoir, les élections du 27 décembre ont été très perturbées et rendues incertaines jusqu’à la dernière minute. Effectivement, dans de nombreuses villes et villages, il n’a pas été possible de voter, soit parce que le matériel électoral n’était pas arrivé, soit parce que les électeurs ont été menacés et, par peur, ont préféré ne pas se rendre aux bureaux de vote. Dans certains cas, les rebelles ont même pris possession des urnes et les ont brûlées. Le président sortant, Faustin Archange Touadera, a été réélu, mais le résultat sera certainement contesté. Il est triste de constater qu’une période sombre s’ouvre devant nous et qu’elle ne se résoudra ni facilement ni rapidement. Continuer la lecture