Les Mages ont vu l’astre qui conduit à Dieu. Marchant à sa clarté comme on saisit un flambeau, ils ont trouvé la Lumière véritable. Tout proches de Celui que personne n’a jamais vu, ils acclament sa Mère:  Alleluia, alleluia, alleluia !

Ceux qui savent lire les signes des astres ont reconnu dans les bras de la Vierge le Créateur des hommes; dans les traits de Celui qui a pris condition d’esclave ils ont adoré leur Maître. Avec empressement ils l’honorèrent de leurs présents en chantant à la Toute-Bénie:

 

Réjouis -toi ..Mère de l’Astre sans déclin

Réjouis -toi ..Reflet de la clarté de Dieu

Réjouis -toi ..en qui s’éteint la brûlure du mensonge

Réjouis -toi ..en qui s’illumine pour nous la Trinité d’Amour

Réjouis-toi Epouse inépousée !