Archives mensuelles : décembre 2015

François et les trois frères Jaccard

Un dentiste qui devient prêtre

A la fin de notre cinquième mission au Vietnam, à la léproserie de Saigon, le dentiste qui soigne les lépreux nous fait une confidence: «J’aimerais être prêtre. Je suis en contact avec plusieurs séminaristes qui n’ont pas encore l’autorisation par le gouvernement d’entrer au séminaire ».

Nous lui proposons de venir en France et, si notre ami le supérieur du Séminaire d’Ars est d’accord, il pourra faire ses études à Ars. Mais évidemment, il lui faut un visa.

Continuer la lecture

Moi je vous baptise avec de l’eau, Celui qui vient vous baptisera dans l’Esprit Saint et le Feu

3ème Dimanche de l’Avent – Année C –

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,10-18.

En ce temps-là, les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? »
Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! »
Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? »
Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. »
Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ.
Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Continuer la lecture

Découverte de l’Evangile du 2ème DIMANCHE de l’AVENT ANNEE C.

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,1-6.

L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode étant alors au pouvoir en Galilée, son frère Philippe dans le pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias en Abilène,les grands prêtres étant Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie.Il parcourut toute la région du Jourdain, en proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés,comme il est écrit dans le livre des oracles d’Isaïe, le prophète :« Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis;et tout être vivant verra le salut de Dieu. »

La venue du Messie est incarnée dans le monde tel qu’il est : Israël est occupé par les Romains qui n’ont rien à voir avec les juifs et pourtant les juifs se serviront d’eux pour mettre à mort Jésus.

Jean-Baptiste présente un baptême de conversion et de rémission des péchés.

Il n’a d’autre ressource que sa foi pour faire changer la mentalité du peuple juif.

 Au peuple qui demande : »Que devons-nous faire ? »  il répond :

- à la foule : le partage avec les plus pauvres : la charité.

- aux publicains : la justice,

- aux soldats : la vérité, la justice.

 

Jésus vient à Jean pour être baptisé. Il se plonge dans l’eau sale du Jourdain pour être immergé dans le péché. En remontant de l’eau, le ciel se déchire et l’Esprit-Saint descend comme une colombe et la voix du Père se fait entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en lui je me complais ».

Le baptême de Jésus est l’œuvre du Père et de l’Esprit-Saint, comme pour Marie lors de l’Annonciation et de la Croix.

En effet, l’Esprit-Saint descend sur Marie avec la force de son Amour et Il la couvre de sa Miséricorde pour que le Démon ne connaisse pas le mystère de l’incarnation.

Marie reçoit déjà ce que Jésus va nous donner à la Croix lorsque la lance transperce son cœur. Dans ce transpercement l’œuvre du Démon est anéanti. Il croit qu’il a tué Jésus mais du Cœur de Jésus jaillissent l’Eau et le Sang qui sont la manifestation d’un cœur vivant. Continuer la lecture