Archives mensuelles : novembre 2015

Monseigneur François-Xavier Nguyen Van Thuan +

Rencontre avec une autre colonne de l’Eglise:

Par Marie-Ange Bussy, sœur du Général Bussy, qui a mené la campagne d’Indochine et qui était très lié avec les religieuses de la léproserie de Saïgon, nous envisageons une mission dans cette léproserie du Vietnam.

A l’occasion du Festival de l’Espérance à Besançon, nous demandons au Professeur Lejeune, fondateur du ‘Centre de Recherche Génétique Humaine et des maladies de l’intelligence’ de nous donner son témoignage. Grâce à lui, notre mission au Vietnam va se concrétiser car il connaît très bien le Vice-ministre de la Santé du Vietnam: le Professeur Trung. Il nous dit qu’il écrira lui-même au Vice-ministre pour que nous obtenions facilement le visa pour aller au Vietnam.

Voilà ce qu’il lui écrit: « Les frères JACCARD, spécialistes des prothèses se proposent d’aller chez vous pour appareiller les lépreux. Je connais bien leurs remarquables compétenes et leur dévouement sans limites …

Une autre rencontre: la nouvelle Supérieure des Filles de la Charité, de la rue du Bac nous incite à nous rendre au Vietnam. Continuer la lecture

Le Christ devant Pilate : mosaïque Ravenne

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 18,33b-37.

En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? »
Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? »
Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »
Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. »
Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

A l’écoute de la Parole du Dimanche 22 novembre 2015 avec les Frères

 FETE du CHRIST ROI

L’Évangile de Luc nous présente cette question essentielle de Pilate : « Es-tu le Roi des juifs ? » et comme réponse il reçoit une interpellation de Jésus : « Est-ce que tu dis cela de toi même ou c’est parce que d’autres te l’on dit ? »… Pilate ne comprend pas la royauté de Jésus car il n’a pas la Foi. Également, les pharisiens et les scribes haïssent sa Parole : ils le condamnent parce qu’il se dit Fils de Dieu. La conclusion de ce dialogue est une affirmation de Jésus : « Je suis venu pour rendre témoignage à la Vérité ».  Ici encore, on est mis face au questionnement de Pilate :« Qu’est-ce que la Vérité ? »… Pilate condamne Jésus à mort, lui qui est Témoin de la Vérité : -Parce qu’il vient de la part du Père. -Il parle le langage de Dieu le Père. -Il vient pour exprimer la Gloire du Père et non pas celle des hommes. Continuer la lecture

Découverte de l’Evangile du 33ème dimanche année B avec les Frères

(voir le texte ci-dessous)

Notre Père du Ciel continue sa création. Les cadeaux qu’Il met à notre disposition, Il veut les transformer. Ce sont des signes de sa Présence.

Maintenant, Il veut nous faire entrer dans Sa réalité : le soleil va disparaitre pour nous donner en échange l’éclat de Sa lumière et de Sa beauté.

Les montagnes parleront de Sa solidité et les étoiles des dons de l’Esprit-Saint.

La mer et les océans sont un signe de sa tendresse infinie dans laquelle nous nous plongeons chaque jour dans l’Eucharistie. N’ayons pas peur de cette transformation qui va nous bouleverser et nous transfigurer.

C’est ce que Jésus fait de nous dans l’Eucharistie de chaque jour.

Les moyens que Jésus nous donne pour tenir debout dans ce que nous pourrions appeler des catastrophes, quand Il dit que le ciel et la terre passeront, c’est sa Parole vivante, efficace, divine, éternelle qu’Il réalise par les sacrements et spécialement l’Eucharistie : « Ceci est mon Corps ».

Avec la Vierge et les saints du ciel qui sont dans l’Éternité d’amour, appelons-Le :

« Marana -tha »

Viens, mon Seigneur Jésus!

Ce n’est pas un monde qui va être détruit, mais l’achèvement de la création où l’homme reconnaitra que Dieu est Dieu : « N’ayez pas peur, relevez la tête car votre délivrance est proche ».

C’est la réponse de Marie : « Que tout se fasse en moi comme Tu le dis »

MAGNIFICAT


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 13,24-32. Continuer la lecture


Monseigneur ETCHEGARAY en 2007

Rencontre avec une autre « colonne » de l’Eglise

Un jour, dans l’avion Mexico – Bogota, nous rencontrons le Père Hugo VELASQUEZ, originaire de l’Equateur. Avant de rentrer en France, il veut absolument que nous allions voir son ami médecin qui dirige la léproserie de Quito.

Au séminaire de Quito, nous rencontrons la Supérieure de toutes les religieuses de la Communauté « Id Identes d’Amérique latine ». Elle nous demande qui nous sommes et nous dit: « Les sœurs religieuses médecins qui sont dans un village de lépreux au bord de l’Amazone à San Pablo ont de gros problèmes avec leurs patients, porteurs de maux perforants plantaires », et elle ajoute: « Si un jour vous allez à Rome, passez chez le Cardinal Etchegaray, deux de nos sœurs sont à son service ».

Quelques mois plus tard, nous sommes à Rome, nous mangeons avec le Cardinal et faisons la connaissance des deux sœurs de la communauté « Id Identes ». · Nous parlons longuement de notre travail en Amérique latine auprès des Mamans qui sont obligées d’aller le soir dans les bars et les hôtels mal famés pour avoir un peu d’argent afin de donner à manger à leurs enfants.

Nous lui posons notre question: « Au cours du Festival d’Espérance que nous organisons pour elles, beaucoup désirent se confesser et communier. Nous acceptons à trois conditions: Continuer la lecture

à l’écoute de la Parole avec les Frères

L’obole de la pauvre veuve (Mc 12, 37-44 – texte de l’Evangile ci-dessous)

Jésus pose aux scribes la question de leur lieu de prière et de la manière dont ils prient.

Pour eux, leur lieu, c’est le temple où réside le trésor qui était un tronc où les juifs déposaient leur offrande comme don à Dieu, pour le temple et les Grands-prêtres. Ils versent beaucoup d’argent et le font d’une manière ostentatoire.

Jésus observe ceux qui jettent leur obole dans le trésor. Il appelle ses apôtres pour leur montrer la  petite veuve qui verse deux centimes, tout ce qu’elle a pour vivre.

Qui est cette veuve ?

Et quel est le Trésor pour elle ?

La veuve qui donne ses deux piécettes est une figure de Marie, la Femme pauvre par excellence.

A la croix Elle offre Jésus au Père et Elle se donne totalement à Lui avec Jésus. Elle dépose dans le trésor du Cœur du Père son Trésor, Jésus, tout ce qu’Elle a pour vivre, et Elle-même.

Jésus attend de nous une prière qui soit un cœur à cœur avec Marie à la croix et qui nous unit au Père dans le Souffle de l’Esprit.

Où est notre trésor ? Notre vie ? Qu’en faisons-nous ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,38-44. (32ème dimanche TO Année B)  Continuer la lecture

un ouvrage réalisé par les jeunes femmes de la rue de Bogotá

Les Frères Pierre et Raymond présentent au Saint Père

 

 

Troisième rencontre avec le Pape Saint Jean Paul II

 

Qui nous a donné un billet spécial pour aller célébrer la Messe avec le Saint Père: Le Cardinal Etchegaray? Le Cardinal Van Thuan? Le Cardinal Gantin ? ou Monseigneur Hnilicka ?

Ce qui est certain, c’est que nous avions la grande joie de célébrer l’Eucharistie avec un Saint.

Après l’Eucharistie, dans sa Bibliothèque, Jean Paul II nous reçoit et nous dit: «Je suis heureux de vous rencontrer à nouveau. Où allez-vous à présent? Quelle est votre prochaine mission? »

«Nous serons en Colombie. »

Alors, il se souvient que nous lui avions parlé des sœurs lépreuses colombiennes, la première fois que nous l’avions vu.

«Peut-être, mais surtout, nous allons au grand Festival d’Espérance pour les personnes de la rue. » 

Il s’étonne et nous demande: « Qui sont ces personnes de la rue ? »

Il y a beaucoup de Mamans à Bogotá qui n’ont pas de travail et qui entendent leurs petits enfants dire dans la journée: «Maman, donne- nous à manger !». Continuer la lecture