Archives mensuelles : février 2015

Très chers Amis,

Le temps du partage annuel nous appelle à participer vraiment aux besoins urgents de nos frères  en détresse. Vous avez déjà été sollicités et vous continuez d’être très généreux. Maintenant Jésus nous appelle à ouvrir tout grand nos cœurs, car l’urgence se fait encore plus grande. Évidemment, nous ne sommes pas seuls sur le terrain. Mais avec  tous nos amis , les petits ruisseaux deviennent des grandes rivières. Nous sommes fiers du PAS et c’est grâce à chacun de vous que la charité est active.

Le PAS depuis 1990 au service des lépreux et des petites filles au mal aimées de la rue s’ouvre maintenant à une autre nécessité : celle des nos réfugiés au Kurdistan irakien.

On voudrait d’abord vous remercier de votre aide précieuse, sur laquelle nous pouvons compter car les petites filles de Colombie ne sont pas délaissées.

Pour l’Irak, nous avons déjà pu acheter  des couvertures et des manteaux pour les enfants des déplacés de la  plaine de Ninive. Le projet actuel soutenu par le PAS  est de trouver des produits de première nécessité pour d’autres réfugiés découverts ces dernières semaines et qui vivent dans des conditions très difficiles. Cet hiver, trois camions ont été acheminés remplis de produits sanitaires et d’hygiène. Les jeunes de fraternité en Irak vont réitérer ces missions dans les semaines à venir.( Mettre la photo qui est  sur le site de fraternité en Irak. )

Soeur Amira,  la mère Teresa du Kurdistan parcourt les plaines au secours des réfugiés  avec une énergie inépuisable. « Il faudrait vraiment qu’il m’arrive un malheur pour que je m’arrête de courir ». Elle nous dit « Malgré la détresse matérielle, l’espérance et la foi demeurent ». Aidez la pour soutenir les 14 000  familles qui vivent actuellement encore sous les tentes

Pourquoi pas ne mettre une assiette ou deux de plus à table et envoyer le prix des ingrédients que nous aurions mangé pour ces enfants.  Ce sont des gestes concrets et simples que Jésus aime beaucoup. Quand vous direz le « Notre Père », essayez d’y penser !  Vous demandez à Jésus que par votre geste, il exauce votre prière. Il est le vrai Pain du Ciel. Peut-être que ce signe que nous faisons en partageant notre pain d’aujourd’hui ouvrira les yeux et le cœur pour comprendre  que c’est le Pain de Jésus que nous demandons pour eux.

Soyez assurés que les membres  du PAS de Besançon et de Savoie sont très dévoués. Sur le site, vous trouverez le bilan financier  du PAS. Le livre de la petite Thérèse peut vous servir beaucoup pendant ces temps troublés. Thérèse nous rappellera la confiance, l’abandon et la toute petitesse par sa vie toute donnée à Dieu pour le salut des âmes.

Il y a  également de très belles cartes postales à votre disposition pour votre courrier. Nous vous donnons rendez-vous  le dimanche 4 octobre 2015 à Besançon pour le festival de l’Espérance avec Tim Guénard.

Le PAS continue d ‘accueillir de nouveaux membres cette fois avec un foyer de Lille Benoît et Marie-Odile et leurs quatre enfants que vous rencontrerez certainement. Ils  se joindront à nous comme membres actifs du PAS. Ils sont de Lille et sont de très bons amis.

Vous qui avez fait un PAS au départ avec nous, continuez ce chemin d’Amour en accueillant beaucoup d’autres qui viennent de Savoie, de Lille, de Belgique et d’ailleurs et qui sont heureux de participer à cette marche de l’Amour, de la Charité et de la Solidarité.

Comme la Vierge Marie de Lourdes nous a en a donné le secret PAS : partage pardon-  amour adoration- sourire silence solidarité sacrifice.
C’est dans cette mouvance que nous prions pour que vous commenciez un bon carême qui va nous préparer à cette merveilleuse fête de Pâques où nous acclamerons Jésus Ressuscité. Il est le Seul qui a pris sur Lui nos péchés et a pu écraser le démon,  Lui qui par la Vierge Marie nous dit : «  Je suis ressuscité. N’ayez pas peur ! Prenez votre Croix. Donnons-nous tout entier à Lui »

Nous vous restons très unis Pierre et moi à chacune des messes que nous célébrons où Jésus vous accueille dans cet Océan d’Amour. Il vous témoigne qu’il nous Aime à la folie. Suivez le sur ce chemin d’Espérance et d’ Amour ! Il est formidable ! Alleluia !

Soyez chacun un allelluia de pâques !
En Maman-Marie, nous vous bénissons

Pierre-Marie et Raymond-Marie Jaccard

 

 

 

Carême 18 février au 4 avril 2015

La rencontre avec  Jésus pendant ce temps privilégié du carême  nous  prépare à Pâques et est une invitation à entrer dans le coeur à coeur avec Lui. Dans les trois indications précises qu’Il nous donne : la prière, le jeûne et la charité, tout l’Evangile est présent.

La prière:  Il faut lire cette invitation pressante de Jésus, quand Il nous dit de nous retirer dans notre chambre. La chambre,  ce n’est pas un endroit ni un lieu. C’est le Coeur du Père. La Porte, c’est Jésus. Le Coeur à Coeur , c’est l’Esprit Saint qui nous fait  y entrer comme un tout petit enfant pour recevoir tout du Père. Jésus nous le dit de manière plus précise: « Dévorez-Moi. Vous serez en Moi et Moi en vous ». Pour y accéder, il faut passer par Bethléem : accepter d’être sur la paille et contempler comme les petits bergers :  Joseph, Marie, le petit Enfant posé dans une mangeoire. Accepter que Jésus vienne  habiter sur notre paille dans l’humilité la plus grande qui est celle de Dieu. Il  vient nous chercher dans notre pauvreté parce qu’il nous Aime à la folie.

Le jeûne: Jésus nous avertit  Lui-même: « Tant que l’époux est là, vous ne pouvez pas jeûner. Mais le jour où il vous sera enlevé, vous jeûnerez. »Luc 21,36

Les vierges ont pris une lampe pour aller à la rencontre de l’Epoux. C’est la nuit. Cinq d’entre elles sont prudentes. Les autres n’ont pas compris de quelle huile en vérité il s’agissait ! C’est l’Amour qui éclaire. C’est l’huile de l’Amour et non la beauté des parfums qui fait brûler les lampes. Quand l’Epoux vient, celles qui avaient mis dans leur coeur de l’Amour entrèrent avec Lui dans la salle des Noces. Les autres ont couru chercher encore de l’huile. 

Il y a deux manières d’attendre l’époux :

faire des provisions sur lesquelles nous nous appuyons  et se suffire de nos réserves  pour vivre. « encore »

Ou voir ce qui ferait plaisir à l’Epoux.  Partager en nous suffisant de l’Amour du Seigneur qui nous comble au-delà de tout. Donner aux autres leur nécessaire et entrer dans ce coeur à coeur avec Dieu qui nous comblera bien au-delà de ce que nous voulions, car Il veut  nous nourrir de son Amour. Il n’y a pas de jeûne sans partage, ni  de partage sans jeune. Il y a bien des manières de jeûner pour partager et penser aux autres. Par exemple: utiliser le téléphone trois minutes au lieu d’une heure. Dans nos relations, il y a le futile, l’important, le nécessaire et l’essentiel. Jeûner de TV devant laquelle on s’endort,  qui nous évade de la réalité dans un monde qui n’est pas le nôtre et qui n’est pas celui de Dieu. Enlever un jour de vacances pour le partager avec d’autres. Réduire des kms utilisés pour le plaisir et en faire bénéficier les réfugiés de l’Irak et bien d’autres choses que nous trouverons en  faisant travailler notre imagination et notre amour pour les pauvres.

La partage : Jésus est très clair quand il s’agit de donner à chacun sa part : «  Ce que tu feras au plus petit, c’est à Moi que tu le fais. J’avais faim et tu m’as donné à manger etc ».  Jésus nous met déjà dans l’unité pour laquelle il est venu sur la terre pour que nous soyons Un avec Lui. Il s’est engagé pour que le Père puisse donner toute  la mesure de son Amour à son Fils et le Fils à son Père:  ne faire qu’Un jusqu’à la dernière goutte de Sang sur la Croix.

A Emmaus, il s’est laissé inviter par ces deux pèlerins qui revenaient très déçus de ce qui s’était passé à Jérusalem. Il se laisse inviter chez eux dans leur misère qu’il veut partager chez eux. Il leur demande un morceau de pain et il les aide à partager leur nourriture. Il la  transforme en sa Présence . En revenant à Jérusalem, les deux disciples diront qu’ils l’ont reconnu au partage du pain.

Jésus est un partageur. C’est plus qu’une part de gâteau qu’on partage. C’est plus qu’un toit qu’on partage pour accueillir l’étranger. Le partage s’appelle miséricorde.  

C’est comme une naissance qui fait naître dans le coeur du papa et de la maman un nouvel enfant qui est la personnification mutuelle de l’amour des époux.

C’est comme la lumière d ‘un chandelier qui rayonne.

C’est comme une maman qui se penche pour ramasser son petit qui vient de tomber et le prend dans ses bras. Elle le met sur son coeur . Il cesse de pleurer parce qu’il se sent aimé.

Le partage, c’est cet étranger samaritain qui passe sur la route et voit dans le talus un blessé. Il va le voir. Il n’a pas peur de le prendre dans ses bras, de le mettre sur sa monture et d’aller à l’hôpital en payant le nécessaire pour lui. C’est Jésus qui  avec et par le vin  et l’huile nous donne la consolation de l’Esprit Saint.

C’est la petite Thérèse qui  dans son couvent prie pour Pranzini, ce brigand qui le jour de son exécution accepte d’embrasser Jésus sur la Croix pour se convertir.

C’est encore la petite Thérèse qui une année avant sa mort, accepte de manger à la table des pécheurs, de partager  le néant de leur condition et qui au dernier moment de sa vie en leur nom s’écrie : « Mon Seigneur et mon Dieu ».

C’est Jésus qui sur la Croix prend à son compte le cri du brigand qui est à ses côtés ;  cri de souffrance, cri de détresse et en même temps cri d’espérance comme dans le Psaume 21. « Père entre tes mains, je remets mon esprit entre tes mains. Père pardonne-leur,  ils ne savent pas comment on les aime »

Plus qu’un morceau de pain, le partage est une unité de vie qui nous fait prendre dans nos coeurs ce que nos frères attendent de nous parce qu’ils souffrent ;  pour leur faire découvrir  comment Jésus sur la croix nous aime à la folie.

Unité présente dans l’eucharistie : « Demeurez en Moi et Moi en vous »

Bon carême à tous

Pierre et Raymond Jaccard

Chers Amis du PAS,

Nous arrêtons «C’est  Noël chaque jour» que nous reprendrons après cette information. Nous aurions dû après la réunion de Besançon du 29 septembre vous communiquer le rapport financier pour que vous soyez bien au courant du bilan du PAS fait le 31 août 2014.

A chaque réunion générale, nous vous communiquerons le bilan financier.

BILAN FINANCIER

Un très grand merci pour vos dons qui ont permis au PAS de soutenir trois projets très importants.

1)                  Nous avons fait parvenir  à la supérieure générale des Sœurs de Bethléem qui vit en Israël la somme de 10 000 euros. Voilà sa réponse. « L’intolérable situation au Proche-Orient est notamment celle de nos frères chrétiens et des groupes minoritaires nous tient particulièrement à cœur et nous voulons mendier pour vous  le don de le Paix, celle que le monde ne peut donner.  Grâce à votre don, nous avons pu aider des familles de Gaza dont les maisons ont été complètement détruites. Et un ami du monastère nous écrit : « grâce à vous, on a une maison maintenant que le froid est là ».

2)                  Par l’association »fraternité en Irak », nous avons pu aider les réfugiés. Voici l’attestation  avec les 17 000 euros Fraternité en Irak vous remercie vivement pour le généreux don de votre association »Un PAS avec les Frères Jaccard » d’un montant d’un 17 000 euros. Ceci nous a permis de financer le logement de 25 familles réfugiées à Erbil pendant trois mois et d’acheter des vêtements chauds pour 80 000 enfants sous les tentes. Avec toute notre gratitude nous vous prions d’accepter nos respectueuses et fraternelles salutations.

3)                  Chaque mois, nous envoyons 5.000 euros à Sœur Esther à Bogota. Voici un extrait de la lettre qu’elle nous a fait parvenir : «  devant la situation de précarité, nous avons créé avec les frères Raymond et Pierre une cantine qui permet à 600 enfants de pouvoir manger au moins un repas par jour. C’est grâce à vous que nous pouvons continuer à donner à manger à ces enfants ; merci de tout notre cœur pour ce don. Egalement pour des dons particuliers de vos amis que nous recevons et qui nous permettent de mieux nourrir les enfants. » Sœur Esther Castano

Nous sommes heureux de vous communiquer quelques dates :

  • Le 8 mars les frères JACCARD seront en Belgique à Herve pour un Festival Espérance
  • Lundi 23 mars Besançon
  • Jeudi 26 mars à 20h30  Fabrice Hadjadj à l’Eglise du Sacré-Cœur à Chambéry au Faubourg  Montmélian
  • Lundi 20 avril Besançon
  • Lundi 18 mai Besançon
  • Lundi 29 juin Besançon
  • Dimanche 4 octobre  Besançon et Festival Espérance avec les Frères JACCARD
  • Lundi 16 novembre Besançon.

Vous pouvez compter sur notre affection fraternelle et sur l’assurance de notre prière. Dans nos ermitages au service des Sœurs de Bethleem à Pugny Chatenod et à Saint Laurent du Pont, nous avons tout le temps de prier notre Père du Ciel, Jésus, l’Esprit Saint et la Sainte Vierge pour vous et vos familles.

Nous reprendrons sur le prochain site « c’est Noël chaque jour »

Vos deux frères Pierre et Raymond Jaccard

1er janvier 2015

 SAINTE MARIE MERE DE DIEU

Aujourd’hui nous recevons un immense cadeau du Papa, un  magnifique cadeau bien ficelé de 365 jours. Il faut le dénouer jour après jour. Dans ce paquet,  il nous donne tout ce qu’il faut. Il veut que l’on puisse vivre ce que Jésus et Marie ont vécu.
D’abord la confiance en Celui qui nous donne ce cadeau. Un enfant , il se laisse faire.  Il a confiance en son papa et sa maman .  Il se laisse emmailloter. Il reçoit la nourriture que son papa et sa maman lui donnent.

Ensuite un abandon. L’ange vient de la part de Dieu. Nous souvent, on déchire l’emballage et la ficelle.  Le démon casse tout. Il ne faut  pas couper la ficelle, car ce cadeau est le signe de la tendresse de Dieu.

Troisièmement, il s’agit d’être tout petit dans les bras de sa maman.

Je vous souhaite d’ouvrir ce paquet comme Dieu voudra : « Non ma volonté mais la volonté de Dieu en tenant la main de Maman Marie. Voilà ce que Marie nous donne : faire confiance et être  abandonné à notre Papa du ciel tout en restant tout petit.

Avant de nous émerveiller sur cette fête de Marie Mère de Dieu, nous tenons à vous souhaiter à tous et à chacun une excellente année. Qu’elle soit pour vos cœurs une année de Paix, de joie profonde et de grande espérance. Nous vous souhaitons une bonne santé à vous et à tous ceux que vous portez dans votre cœur.

Nous continuons avec nos amis de Besançon, de Savoie et de Grenoble à motiver profondément les deux associations : « Un PAS avec les Frères Jaccard » et « Frères Jaccard en visitation ».

Nous tenons aussi et surtout par vous dire un très grand Merci, à vous qui avez renouvelé vos cotisations, qui nous aidez à diffuser nos livres et nos témoignages de mission à travers nos DVD.

Merci aussi d’avoir répondu et de continuer à répondre très généreusement pour soutenir  nos projets en Colombie, à Gaza et en Irak. Vos dons pour les réfugiés en Irak ont pu servir pour vêtir avec des manteaux chauds les dizaines de milliers d’enfants qui sont sous les tentes. A son dernier voyage tout récent, Monseigneur Philippe BARBARIN , Cardinal de Lyon nous a exprimé son désarroi devant tant de souffrance et de haine et de méchanceté. Nous sommes bien décidés à continuer de les aider par l’intermédiaire des Sœurs de Bethléem qui connaissent bien la situation à Gaza et par « fraternité en Irak » car le nombre de réfugiés continue d’augmenter de manière inquiétante.

Mais n’oublions pas les Sœurs adoratrices de Colombie et d’Equateur qui font un merveilleux travail auprès des mamans et des enfants vivant à Bogota, Quito, Guayaquil.
Nous restons toujours en contact d’amitié avec Sœur Esther et le Sœurs adoratrices.

A l’occasion de la grande fête de la Maternité divine, nous tenons à vous redire notre joie et celle de beaucoup de nos amis, qui ont la certitude d’être les enfants préférés d’une Maman qui a porté en Elle et mis au monde Jésus. Cette certitude de foi a été proclamée en 431 à Ephèse (Turquie) par un  Concile qui réunissait  tous les Evêques du bassin méditerranéen.

Plus nous vivons avec notre « Bien-Aimé et Seigneur Jésus », plus la présence  personnelle, vivante et amoureuse de Marie emplit notre prière, notre cœur et notre amour. Elle nous permet d’être missionnaire comme elle, d’aller à la suite de Jésus de la crèche à la Croix en vivant l’Eucharistie, en contemplant Jésus Hostie le chapelet à la main les yeux fixés sur l’Evangile.

Nous vous informerons au fur et à mesure de ce que nous préparons comme activité du PAS en cette année nouvelle.

Prochainement un film sur la mission d’amour de nos vies est presque terminé et évoque les merveilles que le Seigneur a fait dans nos vies.

Les 24 et 25 janvier 2015, le Père Grégoire PLUS, qui a eu le prix d’Avignon  pour un spectacle avec des textes de Christian Bobin, nous aidera à encore aider nos frères irakiens.
Rendez-vous à la maison diocésaine de Chambéry le samedi 24 janvier 2015 à 16h30 et à la salle polyvalente de Pugny Chatenod le dimanche 25 janvier 2015 à 16h30.

Le jeudi 26 mars 2015 à 20 heures, à Chambéry à l’Eglise du Sacré-Cœur, Fabrice Hadjaj Directeur du centre Philantropos à Fribourg  et qui est un des plus grands penseurs de ce siècle, nous  offre une soirée sur la famille chrétienne.

Nous vous gardons très précieusement tous dans notre cœur avec nos trois bien aimés Jésus, Marie, Joseph.

Nous vous Aimons et vous bénissons dans le cœur de Maman Marie.

                                                                                                                                                                                                               Frères Pierre et Raymond Jaccard