Archives mensuelles : décembre 2013

La Vierge au manteau

La bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l’Église

Ayant résolu, dans sa très grande bonté et sagesse, d’opérer la rédemption du monde, Dieu «quand vint la plénitude du temps, envoya son Fils né d’une femme… pour faire de nous des fils adoptifs » (Ga 4, 4-5). C’est ainsi que son Fils, « à cause de nous les hommes et pour notre salut, descendit du ciel et prit chair de la Vierge Marie par l’action du Saint-Esprit». Ce divin mystère de salut se révèle pour nous et se continue dans l’Église, que le Seigneur a établie comme son Corps et dans laquelle les croyants, attachés au Christ chef et unis dans une même communion avec tous ses saints, se doivent de vénérer, « en tout premier lieu la mémoire de la glorieuse Marie, toujours vierge, Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus Christ

(Introduction chapitre VIII – Lumen Gentium VATICAN II n° 52).

LA FRATERNITE, FONDEMENT ET ROUTE POUR LA PAIX : MESSAGE du PAPE FRANCOIS.

La journée mondiale de la Paix est une journée mondiale établie à l’initiative de l’Eglise catholique romaine, en faveur de la Paix dans le monde. Elle a lieu le 1er janvier de chaque année, en la solennité de la Fête de Marie, Mère de Dieu (Theotokos) . La première journée mondiale de la Paix fut instituée par le Pape Paul VI le 1er janvier 1968.

« Dans mon premier message pour la Journée mondiale de la Paix je désire adresser à tous, personnes et peuples, le vœu d’une existence pleine de joie et d’espérance. Dans le cœur de chaque homme et de chaque femme habite en effet le désir d’une vie pleine, à laquelle appartient une soif irrépressible de fraternité, qui pousse vers la communion avec les autres, en qui nous ne trouvons pas des ennemis ou des concurrents, mais des frères à accueillir et à embrasser. (lire l’intégralité du message)« 

 

Marie, Mère de Tendresse

Marie, notre Mère Immaculée Conception, Épouse de l’Esprit Saint

par qui le Père a donné son Fils au monde,

Porte vivante par où vient la grâce et la gloire jusqu’en notre chair,

Lieu saint de l’alliance entre la terre et le ciel,

Nous t’apportons notre désir de correspondre à notre vocation d’enfant de Dieu.

Apprends nous à entendre la voix de Jésus et du Père qui parle au secret de notre être

et à vivre dans le sens et l’élan de ses inspirations.

Que notre être tout entier reçoive de toi sa forme achevée.

Que nous soyons entre tes mains docilité agissante avec qui tu puisses accomplir pleinement ta mission d’Immaculée, dissiper la domination du mal satanique et faire de tous les hommes un peuple de saints animés par l’Esprit, le Corps immense de ton Fils, Mère très aimante de l’Eglise, Mère des Pasteurs et des fidèles toute présente dans la gloire de l’Assomption en lien avec l’innombrable multitude humaine,

nous nous remettons et consacrons à toi.

Sois notre inspiratrice, notre modèle et la maison que nous habitons.

Tout par toi, tout avec toi, tout en toi, tout pour toi ,

ô Marie toute consacrée au Seigneur, qu’ainsi s’établisse à jamais sur l’humanité et la création toute entière le règne et la tendresse éternelle de Dieu notre Père. AMEN !

 

Au pied de la crèche nous prions pour vous

« Noël est une fête souvent bruyante : cela nous fera du bien de rester un peu en silence, pour écouter la voix de l’Amour. »

Pape François tweet 23.12.2013

C’est cela que la nuit de Noël nous apporte : quand on voit un Dieu qui tombe amoureux de notre petitesse, qui se fait tendresse pour mieux nous caresser, un Dieu qui est toute douceur, toute proximité, il ne nous reste rien d’autre que de lui ouvrir notre cœur et de lui dire : « Seigneur, si toi tu l’as fait ainsi, aide-nous, donne-nous la grâce de la tendresse dans les situations pénibles de la vie, donne-moi la grâce de la proximité auprès de toutes nécessités humaines, donne-moi la grâce de la douceur face à tout conflit. »

Cardinal Bergoglio- Pape François, Buenos Aires, Noël 2004

Heureux et Saint Noël à tous et à toutes !

de la part des Frères Raymond-Marie et Pierre-Marie Jaccard

MARIE

Réjouis-toi, qui nous délivres de la mort et du tombeau

Réjouis-toi, par qui le Paradis s’entrouvre de nouveau

Réjouis-toi, clef du Royaume du Christ et porte du ciel,

Réjouis-toi, espérance des biens éternels.

Réjouis-toi, épouse inépousée.

     

   Marie, notre Mère, Immaculée Conception, Épouse de l’Esprit Saint

Par qui le Père a donné son Fils au monde,

   Porte vivante par où vient la grâce et la gloire jusqu’en notre chair,

   Lieu saint de l’alliance entre la terre et le ciel,

  Nous t’apportons notre désir de correspondre à notre vocation d’enfant de   Dieu.

Viens, Esprit Créateur,

Visite les esprits des tiens,

Verse ta grâce en abondance

Dans les cœurs que tu as créés.

 

Toi qui es appelé Paraclet

Don du Dieu très-Haut,

Source vivante, feu, amour,

Et spirituelle onction. 

(…)

Verse ton amour en  nos cœurs,

Ce qui est faible en notre corps

Affermis le de ta propre vigueur.

Paul Claudel 1868-1955

DEUX « FIORETTI » DE NOËL …

Le 25 décembre 1886,  Paul Claudel se rendit à Notre-Dame de Paris …et c’est alors dit-il « que se produisit l’événement qui domine toute ma vie. En un instant mon cœur fut touché et je crus.(…) J’avais eu tout à coup le sentiment déchirant de l’innocence, l’éternelle enfance de Dieu, une révélation ineffable.(…)  » (extrait de « Ma conversion »-1913)

 

Et  dans son « Histoire d’une âme » la petite Thérèse de Lisieux raconte comment elle-même fut  « convertie »

Thérèse enfant

en ce même jour de Noël 1886 : Continuer la lecture