Un seul peut être éternel car Il est une éternité d’Amour depuis le commencement.

Le commencement, c’est avant le péché.

Malheureusement, le péché est venu pour tout détruire.

Le Seigneur a pitié de nous parce que nous sommes ses enfants et qu’Il nous attend dans son éternité pour vivre avec Lui.

Il demande à Jésus de venir chez nous.

Quand Il vient, Il dit : « Je suis le Commencement. »

Il dit à Nicodème : « Si vous ne naissez pas d’en-Haut (littéralement, du commencement), vous n’entrerez pas dans le Royaume de Dieu ».

Jésus vient nous remettre dans ce Commencement de l’homme innocent avant le péché où il n’y a que de l’Amour et de la joie :

« C’est moi qui vous apporte le pain de vie.

Mangez-moi, dévorez-moi.

Je demeurerai en vous et vous en moi,

pour toujours, pour l’éternité.

Celui qui croit en moi a des paroles de la Vie Eternelle.

Celui qui croit en moi aura en lui une Source d’eau vive jaillissant en Vie Eternelle. »

Si nous croyons en lui, que ses paroles demeurent en nous, nous ne pouvons pas connaître la mort.

Jésus nous a donné la joie de venir au commencement du tout, avec Lui. Il a subi la mort mais il est ressuscité.

Pour nous chrétiens, la mort spirituelle n’existe plus et dès maintenant nous avons la Vie.

A la mort, notre corps ira au dortoir.

A la résurrection finale, Jésus nous ressuscitera tous, avec nos corps, mais transfigurés. C’est déjà maintenant que nous vivons cette réalité.

Un chrétien vit déjà dans l’espérance de vivre cette vie-là. Cultivons l’Espérance. Elle ne déçoit pas. C’est l’Esprit-Saint qui cautionne les paroles de Jésus, qui nous aide à revivre les paroles de Jésus.

Demandons à la Vierge Marie la foi  en ces paroles de son Fils.

Comme le Pape le dit : «  N’ayons pas peur ».

Jésus nous le dit deux fois après la résurrection : « N’ayez pas peur ! ». Il n’y a pas de réincarnation. Dieu veut nous faire sortir de cette vie pour nous faire le contempler comme au commencement. Donnons la main à Maman Marie qui nous plongera dans ce brasier d’Amour de Jésus à la Croix.

Ce ne sont pas des paroles. C’est la réalité.

Il n’y a que la prière qui peut entretenir ce feu d’Amour. Le chapelet, l’Evangile et l’Adoration : les trois piliers pour entrer dans ce FEU d’Amour.. Mais surtout aussi la charité car seule la charité purifie : pour nous aimer comme Il nous aime.

Le 16 juillet, en la fête de Notre Dame du Mont Carmel, Titi nous avait donné rendez-vous au Carmel de Mazille en Saône et Loire :

Avant que nous partions, nous avons rencontré une jeune carmélite de Saint-Etienne qui est aussi une virtuose de piano.

Un piano était dans la salle d’accueil et nous lui avons demandé de jouer quelque chose.

Elle s’est mise au piano en disant « Que vais-je jouer ? Vous ne devez pas connaître, tiens je vais vous jouer «Viens ma toute belle, viens dans mon Jardin, l’hiver s’en est allé et les vignes en fleurs exhalent leur parfum, viens dans mon jardin. J’entends mon Bien-aimé : il guette à la fenêtre… »

Ses mains dansaient sur le piano et elle était toute absorbée dans la mélodie que nous écoutions, médusés :

 La chanson préférée de Titi …. Le chant d’entrée de son « enciellement ». Titi était là avec nous !

Avant de nous quitter, mon frère Pierre me disait souvent et avec joie :

« Bientôt, nous les verrons face-à-face. »

Nos bien-aimés sont là dans l’invisible. Chaque matin, il vient prier avec moi avec la Vierge Marie.

Il me donne le désir d’aller bientôt le rejoindre et d’aller

voir enfin cette réalité.

Chaque matin, il m’apprend des choses nouvelles.

-        Un jour, il me dit : « N’oublie pas l’adoration ! »

-        Un autre jour : «Je te retrouverai dans l’Eucharistie. Notre joie profonde. Rayonne-là, rayonnez-là !»

-        Une autre fois : «Je ne te lâche pas. Je ne te quitte pas. »

-        Un jour il est venu avec la Vierge et tous les anges. La Vierge faisait danser tous les anges. Pierre était au milieu. Il encensait. Qu’est-ce qu’il était heureux !

-        Plus tard il est venu avec la Vierge. Il était illuminé de l’intérieur par l’Esprit-Saint. Le propre de Dieu c’est de nous donner la lumière.  «  Je suis la lumière du monde » dira Jésus.

-        L’autre jour, il était très occupé d’accueillir notre cousine la Mimie de Villers partie pour la Pentecôte. Ce jour-là, je ne l’ai presque pas vu.

-        Un jour il m’a dit « N’oubliez pas les pauvres. Va chercher le pauvres, les filles mal aimées de la rue. Nous allons faire un grand festin avec l’Agneau qui est préparé : c’est Jésus qui donne sa vie sur la croix. »

-        Pendant une semaine, il m’a appris à prier le Notre-Père très lentement. Avec un passage différent chaque matin.

-        Tous les matins, il prie le rosaire avec moi. Régulièrement, à 4 h il me réveille. Ça peut durer jusqu’à 6 h30 ou 7 h00. Dans la journée, il continue de rester avec moi.

Le Ciel, c’est ici, dans l’Amour et  la Lumière.

Depuis que Jésus est entré en Marie, c’est Elle maintenant qui nous enfante. Cela s’appelle l’Eglise. : La famille qui se laisse aimer par Dieu et qui rayonne cet Amour est cette joie.

C’est Jésus qui a donné sa vie pour nous sur la Croix.  Il nous demande de Le manger   pour avoir la Vie éternelle. « Demandez-lui une foi audacieuse pour parler de la résurrection et de l’espérance à ceux qui n’ont pas la foi et qui meurent sans espérance. »